Tout sur Bourse de New York

Facebook, qui sort quasiment indemne de son premier trimestre sous le signe du coronavirus, se prépare à une baisse plus prononcée des recettes publicitaires, mais a surtout les yeux tournés vers les "opportunités" qui se présentent pour les géants des technologies à la faveur de la crise.

Ce n'est pas tous les jours que cela arrive mais à Wall Street tout est possible ! Adam Neuman, le fondateur de We Work, leader mondial du co-working, a reçu un chèque de 1,7 milliard de dollars juste pour ... dégager de son entreprise car il a fait trop de dégâts auprès de ses investisseurs.

Après avoir broyé du noir fin 2018, la Bourse est redevenue très optimiste depuis quatre mois. Pourquoi ce changement d'humeur?

Le divorce du patron fondateur d'Amazon ne passe pas inaperçu aux Etats-Unis. C'est normal, Jeff Bezos est l'homme le plus riche du monde avec une fortune évaluée à 137 milliards de dollars. Un divorce qui se passerait mal aurait un impact sur le cours de Bourse d'Amazon. Amid Faljaoui nous parle de ce divorce très médiatisé aux Etats-Unis où on ne parle hélas que d'argent.

L'année a beau s'être terminée en demi-teinte pour les valeurs technologiques, le site de collecte et de partage de photos Pinterest ne semble pas découragé à l'idée de faire son entrée à la Bourse de New York.

Tesla, qui s'attache depuis plusieurs mois à accélérer la production de ses véhicules, plongeait à Wall Street mercredi après avoir fait part d'un nombre de livraisons de voitures inférieur aux attentes du marché. A la Bourse de New York, le titre perdait 8,71% à 303,82 dollars peu après l'ouverture de la séance.