Tout sur Booking.com

La Belgique va obliger des plate-formes communautaires de locations de logement comme Airbnb à collaborer avec le fisc. Concrètement, ces entreprises devront chaque année communiquer à l'administration fiscale les montants perçus par les particuliers belges qui mettent leur bien en location via leur plateforme, écrivent jeudi Het Nieuwsblad et De Standaard.

Rachats d'hôtels de luxe, lancement d'un concept d'hôtel mobile, tentative d'achat d'Air France-KLM : le patron du numéro un européen de l'hôtellerie, Sébastien Bazin, est un hyperactif. Il s'explique sur cette frénésie qui vise à remodeler son groupe face à la montée de Booking et d'Airbnb.

Le géant chinois du VTC, Didi Chuxing, a annoncé mardi un partenariat avec le mastodonte américain de la réservation d'hôtels en ligne, Booking.com, qui investit au passage un demi-milliard de dollars dans la plateforme de véhicules avec chauffeur.

Depuis deux ans à la tête de Booking.com, le numéro un mondial de la réservation hôtelière en ligne, Gillian Tans doit faire face à de nombreuses critiques sur ses méthodes et aux nouvelles ambitions d'Airbnb et de Google. Tout en préparant l'avenir avec de nouveaux outils d'intelligence artificielle. Rencontre à Amsterdam.

Le géant mondial de la réservation d'hôtel Booking.com plaît autant qu'il dérange. S'il facilite la vie des internautes et apporte des clients aux hôtels, certaines de ses pratiques continuent d'être mises en cause. La Belgique et l'Europe travaillent chacune à un encadrement.

Crise de croissance chez Airbnb ? Le champion du logement chez l'habitant cherche à se débarrasser de son image de logement bon marché. En se développant dans l'hôtellerie et en visant le luxe. Et même dans la vente de tickets d'avion.

La plateforme de réservation en ligne d'hébergements, Booking.com, s'acquitte de très peu d'impôts en Belgique, en dépit de son succès, car les commissions prélevées sur les nuitées remontent directement vers la maison mère aux Pays-Bas, rapportent Le Soir et les titres Sudpresse.

Loger chez l'habitant n'est plus une activité de niche. Airbnb pourrait bien un jour inquiéter Booking.com, le numéro un mondial de la réservation hôtelière, qu'il concurrence en développant une offre pour les voyageurs d'affaires.

Le groupe Accor a officialisé mercredi son changement de nom en "AccorHotels" et annoncé l'ouverture de sa plate-forme de réservation en ligne aux hôteliers indépendants, auxquels il compte proposer des taux de commission inférieurs à ceux des agences de réservation en ligne.

Les accords qui permettent au site de réservation en ligne Booking.com de toujours assurer les prix les plus bas et les conditions de réservation les plus avantageuses pour des chambres d'hôtels, sont illégales et ne pourront plus être conclus en Allemagne, a indiqué jeudi le régulateur de la concurrence allemande.

Le leader de la réservation de restaurants en France, officialise son arrivée à Bruxelles. Racheté par Tripadvisor en mai, LaFourchette s'installe aujourd'hui sur notre marché et espère prendre la tête d'un marché très convoité.

Peut-être êtes-vous parti pour la Toussaint à la mer, en France ou plus loin encore à la recherche du soleil. Peu importe l'endroit que vous avez choisi, il y a en revanche une quasi-certitude : vous avez probablement loué votre chambre d'hôtel via internet.

Les hôteliers français s'attaquent aux sites de réservation en ligne, comme Expedia ou Booking.com auprès de l'Autorité de la concurrence. Les hôteliers bruxellois suivent l'affaire avec intérêt. Mais se préoccupent davantage de la montée en force de la parahôtellerie, dopée par l'Internet.