Tout sur Bois Sauvage

Suite à la signature d'une convention de cession portant sur l'intégralité des participations des sociétés Compagnie du Bois Sauvage, Finaxer, Rebelco, Mobilière et Immobilière du Centre et Espace & Management dans Codic International, deux familles françaises ont acquis ce mardi 15 juillet 100% du capital de Codic International.

Le tribunal correctionnel de Bruxelles a homologué ce vendredi les arrangements à l'amiable conclus entre le parquet et les différents suspects dans le dossier Bois Sauvage. Le holding, cinq personnes physiques et deux entreprises étaient poursuivis pour des faits de délit d'initié lors de la vente d'actions Fortis en octobre 2008.

L'affaire de délit d'initiés mettant en cause Bois Sauvage rebondit au tribunal correctionnel. Au coeur du dossier : le juge Claise. Justicier ou un magistrat qui instruit à charge et à décharge ? Portrait.

Comment le juge Claise est-il parvenu à mettre les patrons de Bois Sauvage et de Recticel en prison ? En 2009, Trends-Tendances menait l'enquête dans les coulisses d'une enquête rare en matière de délit d'initiés.

Le holding Bois Sauvage, son comité de direction et deux administrateurs, Luc Vansteenkiste et Luc Willame, sont renvoyés devant le tribunal correctionnel. Tous sont soupçonnés d'avoir cédé des titres Fortis alors que le bancassureur était en pleine débâcle financière.

Entreprise et chemins de fer en Chine (ECFC), actionnaire principal de la Compagnie du Bois Sauvage, a exigé que la présidence du holding lui revienne. Exit donc Michel Delloye, remplacé par Frédéric van Gansberghe.

L'affaire de délits d'initié centrée sur le holding Bois Sauvage devait passer en Chambre du conseil mardi matin. Suite à une demande de devoirs complémentaires, le dossier a été repoussé sine die.

C'était dans l'air, le holding confirme aujourd'hui : Bois Sauvage a vendu ses quasi-14 % de la Banque Degroof. La famille Cigrang entre dans le capital de la banque, tandis que Cobepa monte à 12,5 %.

Si Luc Willame, administrateur de Bois Sauvage, a bien acquis pour un demi-million d'euros d'obligations Fortis en septembre 2008, il les a revendues le 3 octobre 2008... mais à peu près au même prix. Quant à ses actions Fortis, il les a conservées, a-t-il répondu par voie d'avocat aux informations selon lesquelles il allait être poursuivi pour délit d'initié et faux en écriture.

Le holding Bois Sauvage n'aurait pas été seul à vendre ses actions Fortis juste avant le démantèlement de ce dernier. Vincent Doumier, Yves Liénart et Luc Willame auraient eux aussi vendu des actions en masse après avoir été informés par Luc Vansteenkiste, administrateur tant de Fortis Banque que de Bois Sauvage...

Guy Paquot quittera, le 30 juin prochain ; le siège de président du conseil d'administration de Bois Sauvage au profit de Michel Delloye. Le holding dévoile par ailleurs de bonnes nouvelles financières avec, à la clé, un dividende brut rehaussé.