Tout sur Boeing

Roscosmos, l'agence chargée du programme spatial civil russe, enverra deux touristes sur la station spatiale internationale en 2023 et l'un d'eux aura même la chance de sortir dans l'espace.

Le géant allemand du voyage TUI et le constructeur aéronautique américain Boeing se sont accordés sur une série de mesures supplémentaires pour compenser les conséquences du maintien au sol des appareils défectueux 737 MAX, a indiqué le tour opérateur dans un communiqué mercredi. Si les détails de l'accord sont confidentiels, TUI doit toutefois recevoir un dédommagement qui couvre "la majeure partie des dommages subis". Ces mesures incluent également des crédits pour des commandes ultérieures d'avions.

Boeing va licencier 6.770 personnes cette semaine, rapportent mercredi plusieurs médias américains. En cause: la crise du coronavirus mais également les problèmes rencontrés avec le Boeing 737 MAX.

La Space Exploration Technologies Corp., communément appelée SpaceX, qui doit envoyer mercredi deux astronautes dans l'espace, n'a pas 20 ans mais déjà un mythe fondateur. C'était le 28 septembre 2008, jour du quatrième lancement de sa première fusée, Falcon 1.

L'avionneur Boeing, confronté à la crise sanitaire et aux déboires du 737 MAX, devrait supprimer 10% d'emplois dans sa division aviation civile, ont indiqué à l'AFP mercredi deux sources proches du dossier. Cette cure d'austérité devrait affecter les programmes long-courrier 787 et 777 et le monocouloir 737 MAX, ont-elles ajouté, sous couvert d'anonymat.

De nouvelles révélations font état d'une culture d'entreprise à la dérive chez l'avionneur américain. Avec peu de respect pour le client, le régulateur et les collègues.

Mépris des régulateurs, des compagnies aériennes et de leurs propres collègues: une série de messages embarrassants de salariés de Boeing dévoilés jeudi livre un portrait peu flatteur de l'avionneur et dépeint une culture interne marquée par "l'arrogance" et le souci de réduire à tout prix les coûts.

Le Congrès américain a divulgué dans la nuit de jeudi à vendredi d'anciens messages internes de salariés de Boeing dénigrant le régulateur de l'aérien américain, ce qui risque d'abîmer encore les relations avec les autorités et compliquer la remise en service du 737 MAX.