Tout sur Bochum

Le conglomérat allemand Thyssenkrupp, plongé dans une crise structurelle, va supprimer "jusqu'à 750 postes" supplémentaires dans sa division acier en Allemagne, en plus des 3.000 déjà annoncés, en raison des conséquences de la pandémie de Covid-19, a annoncé le groupe mercredi. Ces emplois seront supprimés "dans l'administration et la production", selon un accord signé par la direction du groupe et le syndicat allemand IG Metall.

"Vivre dans l'un des pays les plus riches au monde et être traités ainsi, je trouve ça incroyable". Comme des millions d'Allemands, Petra Vogel fait partie des travailleurs pauvres qui peinent à boucler leurs fins de mois et redoutent la retraite.