Tout sur BNP Paribas Fortis

L'économie belge va subir un impact négatif de 3,5% en 2020 en raison de la crise liée au coronavirus, selon les estimations de BNP Paribas Fortis. La construction et l'immobilier sont les secteurs qui vont le plus peser sur le produit intérieur brut.

Environ 70% des chantiers du groupe de construction Besix sont à l'arrêt en Belgique en raison de l'épidémie de coronavirus et des mesures de distanciation sociale qui y sont liées, indique lundi l'entreprise belge. Celle-ci n'a toutefois pas encore eu recours au chômage économique temporaire pour son personnel, qui est payé normalement, au moins jusqu'à la fin du mois, y précise-t-on.

Mesures d'hygiène, télétravail, limitation des déplacements et même des réunions. Pour tenir son personnel écarté de l'épidémie, les entreprises mettent en place des politiques plus ou moins strictes. Une nécessité pour le business, mais aussi une obligation légale.

Les banques belges revoient leurs tarifs à la hausse et sont vivement critiquées pour l'augmentation drastique des frais liés au retrait d'argent et aux opérations nécessitant l'intervention d'un employé. Certaines banques continuent malgré tout à pratiquer des prix raisonnables.

Tandis que Keytrade s'associe avec Immoweb pour vendre des crédits hypothécaires, BNP Paribas Fortis se lance dans le courtage immobilier avec la société We Invest.

Le marché immobilier devrait connaître un léger refroidissement en Belgique cette année, selon les prévisions de BNP Paribas Fortis communiquées vendredi, à une semaine du lancement du salon Batibouw. Les taux d'intérêt resteront, eux, bas et aucune reprise forte n'est attendue dans les onze mois à venir, ce qui laisse une marge de manoeuvre pour une légère volatilité des taux d'intérêt hypothécaires, prédit la banque, qui ne s'attend dès lors pas à une chute des prix de l'immobilier.

Les quatre grandes banques belges Belfius, BNP Paribas Fortis, ING Belgique et KBC vont dorénavant faire appel à la blockchain pour simplifier les services aux entreprises, annonce mercredi le prestataire de services financiers Isabel Group. Elles utiliseront ainsi l'application 'Kube', qui leur permettra de partager entre elles les données des entreprises et de faciliter ainsi la vérification et la maintenance de l'identité des entreprises. Une première en Europe, selon les principaux concernés, qui ont signé un protocole d'accord en ce sens.

Jamais le monde n'a été aussi endetté qu'aujourd'hui. Comment expliquer cette ardoise monstre ? Quels risques sont liés à cette montagne de dettes ? Va-t-on vers une nouvelle catastrophe financière ? Réponse avec Koen De Leus, économiste en chef de la banque BNP Paribas Fortis.

L'entrepreneur Marc Coucke est un des candidats pour prendre une participation dans le capital du groupe de médias et de divertissement Studio 100, selon une information de De Tijd publiée également par L'Echo.

Comment pouvons-nous développer nos activités et entreprendre de manière plus durable ? C'est la question que se posent aujourd'hui de nombreuses entreprises. L'exemple de BNP Paribas Fortis peut, à ce titre, servir d'inspiration. " La question qui est au coeur de notre approche est de savoir comment renforcer notre impact positif sur la société ", explique Wilfried Remans, responsable CSR & Public Affairs.

Les Objectifs de développement durable, ces ambitieux objectifs que se sont fixés les Nations Unies pour 2030, offrent une foule d'opportunités aux entreprises. " Le développement durable et la croissance rentable peuvent, en effet, aller de pair. Cela devient un modèle d'affaires en soi ", estime la Fédération des entreprises de Belgique.

Le développement durable est aussi un sujet brûlant sur les marchés financiers. Les investisseurs sont de plus en plus nombreux à chercher des projets positifs, qui leur permettent d'avoir un impact concret sur la société. La société immobilière Cofinimmo a pris la balle au bond en émettant des "Green and Social Bonds".

Responsable du traitement des eaux usées en Flandre, Aquafin est un exemple type d'entreprise dont la stratégie est durable. " Un principe que nous appliquons aussi à notre financement ", expliquent Johan Maes et Sofie De Clercq, du département Finances & Achats. " D'une part, parce que nous entendons nous montrer durables sur toute la ligne et, d'autre part, parce que nos investisseurs nous le demandent. "

Avec ses prêts et obligations dans des projets durables, le financement vert a le vent en poupe. Chez BNP Paribas Fortis, les clients ont déjà investi 9 milliards d'euros dans des obligations durables. Chaque année, la banque compte également pas moins de 300 dossiers d'entreprises à la recherche d'un financement s'inscrivant dans le cadre de l'entrepreneuriat durable.

Comment les banques peuvent-elles faire en sorte que les investissements à risque dans les activités circulaires soient également financés ? C'est une question sur laquelle s'est penchée la banque BNP Paribas Fortis : " Nous devons adapter notre méthode de travail en conséquence. Nous entendons également développer notre expertise pour encourager un plus grand nombre d'entreprises à passer au circulaire. "