Tout sur BNB

L'épidémie de coronavirus a considérablement ralenti la consommation des particuliers et ses conséquences se prolongent au-delà de la période de confinement, analyse mercredi la Banque nationale de Belgique (BNB). D'après sa dernière étude réalisée avant la nouvelle vague d'infections, une majorité de consommateurs n'ont pas renoué avec leurs habitudes de fréquentation des commerces et des établissements horeca.

Les actifs financiers nets des particuliers belges ont diminué de 63,1 milliards d'euros au cours du premier trimestre, ressort-il lundi des chiffres de la Banque nationale. Leur patrimoine a ainsi régressé pour s'établir à 1.039,7 milliards d'euros. La chute des cours boursiers a en effet entraîné une importante dépréciation des valeurs.

D'après les estimations de la Banque nationale (BNB), la crise du coronavirus a privé de travail 180.000 employés et 70.000 indépendants. Soit 250.000 sans-emplois supplémentaires, constatent les médias. Le hic, c'est que tous les Belges ne sont pas égaux devant le chômage.

Un nouveau mois, un nouveau record pour l'épargne des Belges, selon les derniers chiffres de la Banque Nationale de Belgique (BNB). En mai, 289,46 milliards d'euros se trouvaient sur les comptes d'épargne réglementés. Il s'agit de 4 milliards d'euros de plus qu'un mois auparavant.

Venue faire le point en commission des Finances de la Chambre sur les mesures de soutien visant à atténuer les effets de la crise, la Banque nationale de Belgique (BNB) a dévoilé quelques chiffres sur l'octroi de crédit bancaire au cours des trois derniers mois. Il ressort de ces chiffres que moins d'un milliard de nouveaux crédits accordés par les banques aux entreprises entre la fin mars et la mi-juin ont bénéficié de la garantie publique.

La crise sanitaire a frappé le marché du travail de plein fouet. Le taux d'emploi en Belgique et en Flandre ne se redressera pas rapidement. La deuxième crise pétrolière au début des années 1980 et la crise financière de 2008 nous ont appris qu'il faut de nombreuses années avant qu'un marché du travail se remette d'aplomb.

La signature des documents par voie électronique est apparue il y a plus de 20 ans dans l'ordre juridique belge. Encore peu utilisée jusqu'à la crise du Covid-19, elle est pourtant un atout de choix pour les entreprises dans la conduite de leurs activités.

La crise sanitaire a causé des "dommages permanents" à l'économie belge - hausse structurelle du chômage, déficit budgétaire "insoutenable", faillites, baisse du commerce - et entraîné une perte cumulée de 47 milliards d'euros, est-il ressorti lundi de la présentation des perspectives de la Banque nationale (BNB).

Le système de garantie publique mis en place par le gouvernement pour soutenir les entreprises face à la crise expose trop nos banques, selon l'agence de notation Moody's.

Pierre-Yves Pirlot et Quentin Sizaire, les deux co-fondateurs de la startup Ecco Nova spécialisée dans le crowdlending[1], partagent leur expérience et proposent des mesures concrètes pour une relance responsable de l'économie. Ils exposent pourquoi l'exonération totale du précompte mobilier pour les prêts en faveur des PME qui respectent les critères environnementaux, sociétaux et de gouvernance (ESG) est une priorité pour une relance vert(ueus)e.

Environ 70% des ménages belges étaient propriétaires de leur logement propre en 2017 et 19% possédaient d'autres biens immobiliers (allant d'un garage à un espace commercial ou une seconde résidence), indique lundi la Banque nationale de Belgique (BNB) sur base de la troisième vague d'une enquête européenne sur les finances et la consommation des ménages à laquelle plus de 2.300 ménages belges ont participé.

Ils sont vilipendés et aimés, selon le gré des humeurs de l'opinion, des politiques ou des gouvernements.

Le produit intérieur brut (PIB) de la Belgique, corrigé des variations saisonnières et des effets de calendrier, s'est replié de 3,9% au premier trimestre de 2020 par rapport au trimestre précédent, en raison de la crise du coronavirus, annoncent mercredi l'Institut des comptes nationaux (ICN) et la Banque nationale de Belgique (BNB).