Tout sur black out

Sept Belges sur dix ne s'attendent pas à des périodes de délestage cet hiver, selon un sondage réalisé pour le compte de la fédération des consommateurs industriels d'énergie (Febeliec) et effectué au début de l'hiver. Trois personnes sur quatre jugent la médiatisation autour de ce sujet excessive.

Les entreprises, qui seraient confrontées cet hiver à un délestage du réseau électrique, rencontreront des difficultés, estime lundi la société de services RH, SDWorx, dans un communiqué. Les employeurs devront notamment "vérifier s'il est question de force majeure, s'il faut payer un salaire garanti, s'il faut convenir avec le personnel de prendre congé les jours d'interruption de courant ou s'il faut éventuellement adapter les horaires de travail", détaille SDworx.

En cas de panne de courant, les particuliers qui subiraient un dommage peuvent généralement faire intervenir leur assurance incendie. "Mais, il faut voir quel dommage est assuré par le contrat, pour lequel s'applique la garantie. Il faut bien examiner les libellés précis du contrat", souligne Wauthier Robyns, porte-parole d'Assuralia, la fédération du secteur des assurances.

En cas de pénurie d'électricité cet hiver, les entreprises concernées risquent de devoir arrêter temporairement leurs activités : plus de chauffage et de lumière, ni d'ordinateurs... Quelles seraient les conséquences pour les employeurs et les travailleurs ?