Tout sur BioNTech

Il est crucial que le duo BioNTech-Pfizer livre la quantité de doses de leur vaccin contre la Covid-19 qui a été convenue par contrat, a indiqué mercredi au Parlement européen la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. "Il s'agit d'une nécessité médicale. Dans la plupart des pays membres on doit désormais administrer la seconde dose", a-t-elle ajouté.

Les livraisons de vaccins contre le Covid-19 à huit pays européens, dont l'Espagne, subiront un léger retard en raison d'un problème logistique à l'usine Pfizer en Belgique, a annoncé lundi le ministère espagnol de la Santé au lendemain du lancement de la campagne de vaccination dans l'Union européenne.

Alors que Pfizer et Modena abordent en tête la dernière ligne droite, la grande gagnante de la course au vaccin devrait être l'économie. Un environnement favorable doublé d'un boom de créations d'entreprises permet d'entrevoir le bout du tunnel.

La technologie de l'"ARN messager" des vaccins développés contre le Covid-19 par Pfizer/BioNTech et Moderna, qui ont chacun annoncé qu'ils étaient très efficaces selon des essais cliniques, est récente et n'avait encore jamais fait ses preuves. La pandémie fut une aubaine pour la technique et ses développeurs.

Le vaccin développé par le groupe pharmaceutique Pfizer avec une efficacité de 90% a fait couler beaucoup d'encre. Pourtant, le brevet de ce vaccin appartient en réalité à une firme allemande BioNTech qui s'est d'ailleurs associée au géant Pfizer pour développer ce vaccin contre le coronavirus. La solution vient donc en réalité de David et non pas de Goliath.

La valeur boursière des jeunes pousses de la pharmacie, les biotechs, a parfois explosé cette année sous l'effet des progrès dans la recherche d'un vaccin contre le Covid-19, à l'image de l'une d'entre elles, BioNTech, qui vient d'annoncer une avancée majeure avec Pfizer.

C'est une compétition planétaire, rapide comme aucune autre: dans la course au vaccin contre le Covid-19, l'essentiel n'est pas de participer mais d'être le premier car les enjeux financiers sont énormes. Mais attention aux effets d'annonce, aux espoirs déçus et aux problèmes de sécurité.