Tout sur Beobank

En cas d'héritage important (300.000 euros), le Belge consacrerait une large partie de celui-ci (42,6%) à un investissement dans l'immobilier, selon une étude menée pour Beobank. A l'inverse, seuls 11,6% du montant seraient investis. Pour le reste, il serait réparti en épargne (20%), en achats divers (13,2%) et en legs (9,2%).

La restructuration chez Crelan nous rappelle que le secteur bancaire belge éprouve les mêmes difficultés que ceux de beaucoup d'autres pays européens: il y a trop de banques, les coûts sont trop élevés, et de ce fait la rentabilité est mise à rude épreuve.

A terme, Beobank veut engager du nouveau personnel en Belgique, a déclaré jeudi le CEO de la banque Guy Schellinck, lors de la présentation du nouveau concept PRO Centers à Gand.