Tout sur bénéfice

Le bénéfice trimestriel d'ING s'est contracté de plus de moitié en raison des provisions effectuées face à la guerre en Ukraine. Le groupe néerlandais a réservé 834 millions d'euros pour des prêts qui pourraient ne jamais être remboursés, indique-t-il vendredi.