Tout sur Belgacom

Proximus: le bilan des années Leroy

La CEO Dominique Leroy quitte Proximus pour l'opérateur télécom néerlandais KPN. Trends-Tendances dresse le bilan des années Leroy, en six chapitres.

D'Unilever à KPN, en passant par Proximus, Dominique Leroy a imposé son style

Dominique Leroy, qui a annoncé jeudi son départ de Proximus, avait pris les rênes de l'opérateur télécom en janvier 2014. Sous sa direction, l'entreprise, alors appelée Belgacom, a changé de nom pour s'aligner à l'enseigne utilisée sur le marché des téléphones portables. Proximus a ensuite lancé un vaste plan de déploiement de la fibre optique de trois milliards d'euros et a récemment négocié un accord de partage de réseau d'accès mobile afin d'accélérer le déploiement de la 5G.

Quel avenir pour Proximus?

Le plan social annoncé vise à transformer l'opérateur de fond en comble. Alors que les membres du personnel tremblent pour leur emploi, la direction défend une nécessaire adaptation à un environnement concurrentiel plus hostile et une évolution indispensable vers les services numériques. Quel visage aura Proximus après ce lifting forcé ?