Tout sur BEI

L'Union européenne dans son ensemble est à la traîne comparativement aux Etats-Unis, en ce qui concerne la digitalisation des différents secteurs de son économie, ressort-il lundi d'un rapport de la Banque européenne d'investissement (BEI). Seuls quatre pays européens font mieux que les USA quant à la digitalisation de leurs sociétés: le Danemark, les Pays-Bas, la République tchèque et la Finlande. Quant à la Belgique, elle se classe honorablement parmi les Etats-membres de l'UE, au-dessus de la moyenne d'"index de digitalisation" des 28 (en 2019, donc avec le Royaume-Uni).

Le rapport annuel de la BEI sur l'investissement ne dresse pas un tableau optimiste. L'Union européenne et les États membres n'investissent pas suffisamment dans la lutte contre le changement climatique, la révolution numérique et les services publics, ce qui représente une menace pour la compétitivité, la productivité et l'inégalité des revenus en Europe.

Le niveau anormalement bas des taux et le fait d'avoir des taux négatifs pour des longues périodes a inéluctablement un effet négatif pour les épargnants, les compagnies d'assurance et les banques. Mais s'ils étaient en réalité une opportunité pour le climat ? Une opportunité pour notre compétitivité ? Et si finalement on repensait notre modèle économique ?

Le plan "Juncker" de relance de l'économie européenne est un "plein succès", a affirmé lundi le commissaire aux Affaires économiques Pierre Moscovici, tandis que la Banque européenne d'investissement (BEI) a souligné les freins à l'investissement qui subsistent sur le Vieux continent.

La Banque européenne d'investissements (BEI) a augmenté l'année dernière, pour les porter à près de 30% de son volume de prêts, les financements qu'elle octroie à l'appui de la lutte contre les changements climatiques, a-t-elle annoncé mardi à l'occasion de son bilan 2018.