Tout sur BCE

La Banque centrale européenne (BCE) va surveiller de très près les risques de crédit des banques, rapporte Bloomberg sur la base d'informations d'initiés. Selon ces sources, l'autorité de surveillance tente de savoir si les institutions bancaires seront en mesure de résister à une éventuelle vague de défauts de paiement en raison de la crise du coronavirus.

Alors que le bitcoin vole à nouveau de record en record, la question de son intégration dans un portefeuille diversifié se pose pour de plus en plus d'investisseurs. Si aucun scénario ne peut être complètement écarté, le bitcoin ne constitue à l'heure actuelle certainement pas une valeur refuge.

La Banque centrale européenne surveille "très attentivement" l'évolution des taux de change et notamment celui de l'euro qui s'est fortement apprécié face au dollar, avec le risque de peser sur l'activité et les prix, a déclaré jeudi la présidente de l'institution Christine Lagarde.

La Banque centrale européenne (BCE) a, comme attendu, confirmé jeudi son imposant dispositif de soutien à l'économie en zone euro renforcé en décembre, sur fond de restrictions prolongées face à la pandémie qui risquent de gripper la reprise.

L'euro numérique devrait devenir réalité d'ici 5 ans, a déclaré mercredi la présidente de la Banque centrale européenne Christine Lagarde, tandis qu'une enquête de l'institut place la confidentialité de ce moyen de paiement en tête des attentes des citoyens.

Ancien membre de la direction et économiste en chef de la Banque centrale européenne, le Belge est bien placé pour commenter sans parti pris le combat mené contre le Covid-19. Même s'il se montre raisonnablement optimiste, l'économiste émet quelques réserves quant à la gestion de la crise par les politiques et la BCE.

C'était dans l'air... Confrontée à la menace toujours prégnante du Covid-19 sur la santé publique et les économies de la zone euro et en raison des craintes liées au Brexit, la Banque centrale européenne (BCE) a décidé d'amplifier et de prolonger son programme de rachats d'actifs d'urgence lié à la pandémie (PEPP).

Un an après son départ de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, 73 ans, s'est replié sur Rome. Ses interventions sont aussi rares que remarquées. Il est déjà considéré comme un candidat "naturel" à la présidence de la République italienne pour 2022. Mais l'homme qui a sauvé la zone euro de l'implosion en 2012 n'est-il pas aussi l'un des mieux armés pour contribuer à la stratégie européenne de "sortie de crise" post-Covid?