Tout sur Baudelaire

Cela se révèle chaque jour un peu plus flagrant : les réseaux sociaux deviennent pathétiquement asociaux. Même Instagram, un temps épargné par le phénomène des trolls, devient tout autant que ses petits camarades Twitter et Facebook, la cour de récréation d'insultes, de clashs, de cyber-harcèlements et autres amabilités.