Tout sur BASF

Le groupe pharmaceutique allemand Bayer va débuter l'intégration du mastodonte américain des OGM et des semences, Monsanto, après la cession formelle d'une partie de ses activités agrochimiques à BASF, a-t-il annoncé jeudi.

Le port d'Anvers met en place une nouvelle stratégie pour 2020. L'objectif est de développer l'économie circulaire entre les entreprises de pétrochimie pour réduire les gaz à effets de serres (30 % du CO2 de la Flandre) et accroitre l'activité économique de la ville.

La transformation digitale est à l'ordre du jour dans tous les secteurs. Les données analytiques, l'intelligence artificielle et le machine learning sont des technologies qui sont désormais intégrées dans le monde du business. Elles sont des catalyseurs pour de nouveaux biens et services, pour des processus plus efficaces et pour une communication optimale. "Mais ces outils exigent de l'espace mémoire, des capacités de calcul et de la rapidité. Avec nos nouveaux produits et services, c'est sur ce créneau que nous intervenons", explique Roger Benson d'Intel.

Solvay a signé un accord de cession de son activité de polyamides à l'allemand BASF, pour 1,6 milliard d'euros, a annoncé mardi le groupe belge.

Grâce à une planification fiscale particulièrement agressive, le géant chimique allemand BASF a réussi à réduire ses versements au fisc à hauteur de 923 millions d'euros entre 2010 et 2014, affirme un rapport commandité par les Verts européens.

Le groupe de chimie allemand Bayer a indiqué jeudi relever légèrement son offre pour mettre la main sur le fabricant américain de pesticides et de semences OGM Monsanto.

Le groupe chimique allemand BASF a intenté une action devant la justice américaine contre le groupe belge Umicore qu'il accuse de violation de brevets relatifs à une technologie en matière de batterie.

L'allemand BASF, numéro un mondial de la chimie, veut investir dix milliards d'euros en Asie afin de développer la recherche et la capacité de production, a indiqué le manager de BASF pour l'Asie, Martin Brudermüller, au magazine économique allemand "Wirtschaftswoche".