Tout sur Bart De Smet

L'accord de transaction de 1,3 milliard d'euros que l'assureur Ageas a conclu avec les organisations d'actionnaires lésés de Fortis, est définitif. En d'autres termes, l'héritier juridique de Fortis Holding, ayant déjà reçu 20.000 demandes, a décidé de ne pas faire usage de son droit de résiliation à la suite de l'accord transactionnel jugé contraignant le 13 juillet dernier par la justice néerlandaise.

La Justice néerlandaise a avalisé l'accord à l'amiable conclu entre Ageas et les associations d'actionnaires s'estimant lésés. Un deal à 1,3 milliard d'euros.

L'assureur Ageas a bouclé l'année 2017 sur un résultat net du groupe de 623 millions d'euros, en forte hausse par rapport aux 27 millions engrangés un an plus tôt. Le bénéfice net de l'assurance, lui, a progressé de 33% pour atteindre 960 millions d'euros.

La justice néerlandaise a administré vendredi dernier une "zware klap" aux quatre associations de défense des actionnaires de Fortis. Voici un an, Ageas (l'ayant droit de Fortis), Deminor, VEB, SICAF et Stichting FortisEffect avaient en effet conclu un accord afin d'éteindre les poursuites intentées par les anciens actionnaires du bancassureur qui s'étaient estimés dupés.

Le fédéral et la Région flamande ne seraient pas opposés à une cession de leur part dans le groupe liégeois d'assurances d'Ethias, qui est dans le collimateur d'Ageas, autre groupe belge leaders du secteur, selon les informations du Soir, relayées aussi dans les titres Sudpresse.