Tout sur Bart Buysse

Les récents rappels de produits en raison de la présence possible d'oxyde d'éthylène, un pesticide interdit, prouvent que le contrôle de la sécurité alimentaire fonctionne, réagit mardi la fédération sectorielle Fevia. Elle s'interroge néanmoins sur la nécessité de rappeler également des produits finis sans traces détectables d'oxyde d'éthylène. Selon l'organisation, l'impact économique pour les entreprises risque de se chiffrer en millions.

Pénurie de matières premières, emballages, transport, etc. Dans la dernière enquête de la Fédération de l'industrie alimentaire, 95% des entreprises disent avoir vu leurs coûts augmenter de manière significative... et ne pas pouvoir les répercuter.

A Bozar, l'événement annuel de la Fédération de l'industrie alimentaire a vu Jan Vander Stichele, précédemment président de Fevia Vlaanderen, succéder à Jean Eylenbosch à la présidence de Fevia.

La Fevia, la Fédération de l'industrie alimentaire belge, note une augmentation des exportations mais un recul des ventes sur le marché intérieur. Les produits belges s'exportent donc mieux qu'ils ne se vendent sur le marché domestique. L'industrie alimentaire belge recherche en outre des travailleurs. "Nous avons 1.500 postes à pourvoir auxquels s'ajoutent 36 nouvelles offres d'emploi chaque jour", déclare Jan Vander Stichele, le nouveau président de la Fevia et président du conseil d'administration de Lotus Bakeries.

Un million de postes vacants, un taux d'emploi des 20-65 ans inférieur à 68 %, et des employeurs qui éprouvent des difficultés à trouver les bons profils. Qu'est-ce qui ne tourne pas rond sur le marché du travail en Belgique et que pouvons-nous faire pour y remédier ?

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) n'est "pas intéressée par une pseudo-concertation menée sous la menace d'actions syndicales", souligne mardi son directeur général, Bart Buysse, cité dans un communiqué envoyé à l'issue d'une manifestation syndicale nationale contre la réforme des pensions du gouvernement fédéral.

Un quart des chômeurs bénéficiant d'une allocation de la part des autorités fédérales n'est pas tenu de chercher un emploi. Ainsi, sur les 532.400 chômeurs que comptait la Belgique en 2016, plus de 137.000 bénéficiaient d'une dispense, ressort-il d'un calcul effectué par De Tijd sur base des chiffres de l'ONEm.

Selon Unia, la discrimination à l'embauche liée à l'âge serait en forte augmentation. Est-ce à dire que la situation des plus âgés se dégrade sur le marché de l'emploi et dans les entreprises ? La réponse est plus que nuancée.

La Fédération des entreprises de Belgique (FEB) veut se concerter avec les partenaires sociaux "sur les actions à entreprendre pour stimuler davantage l'embauche de travailleurs expérimentés et veiller à ce que les employeurs et les travailleurs puissent encore mieux s'accorder", a-t-elle indiqué lundi par voie de communiqué.