Tout sur Barco

Le chiffre d'affaires du premier semestre 2021 s'est élevé à 366 millions d'euros, soit une diminution de 10% par rapport au premier semestre de l'année dernière, a fait savoir lundi la société courtraisienne spécialisée dans les solutions d'imagerie.

Comme chaque année, le comité des indices d'Euronext Bruxelles s'est penché sur la composition de notre indice phare. Barco et ING le quittent au profit d'Elia et de Melexis.

Les actions du gestionnaire de réseau haute tension Elia et de l'entreprise spécialisée dans les capteurs semi-conducteurs pour l'automobile Melexis vont intégrer l'indice boursier Bel 20, à la place de la banque ING et de l'entreprise courtraisienne Barco. Ce sera le cas à partir du 22 mars, a annoncé Euronext Bruxelles, à l'occasion de sa revue annuelle des indices.

Alors que ses voisins européens portaient leurs pertes à plus de 3 % mercredi vers onze heures, l'indice BEL 20 ramenait la sienne de 2,5 à 1,6% en s'inscrivant à 2.854 points avec 15 de ses éléments dans le rouge.

Quelle entreprise belge deviendra le prochain Barco, ou le prochain Solvay ? En d'autre mots, quelle société belge peut prétendre à devenir un champion mondial ?

Le mercredi 15 mai prochain, Trends-Tendances et Trends décerneront pour la huitième fois le prix du CFO de l'année. Un événement qui se déroulera à Bruxelles, sur le site de Brussels Expo. En préambule, nous vous présentons aujourd'hui les cinq nominés qui ont été sélectionnés par le jury.

Barco fait bien les choses. Que l'entreprise technologique vienne de faire son entrée au Bel 20 en est la preuve. " Nous plaçons toujours la barre plus haut ", explique sa CFO Ann Desender.

Les entreprises bpost et Engie quitteront le BEL 20 le 18 mars prochain, annonce mardi soir Euronext Brussels. C'est le spécialiste de la technique de l'image Barco et la société d'entrepôts et de logistique WDP qui feront leur entrée au sein de l'indice phare de la Bourse de Bruxelles.

A l'heure où les investisseurs sont prompts à prendre leurs bénéfices et vendre leurs actions, les sociétés cotées qui ne marchent pas droit se font immédiatement sanctionner. Umicore, qui a commis la faute d'être beaucoup trop vague sur ses prévisions 2019, l'a appris à ses dépens.

Le spécialiste de l'image Barco a annoncé mercredi qu'il allait supprimer 240 emplois à l'échelle internationale dont 55 en Belgique l'an prochain. Le plan de restructuration de l'entreprise courtraisienne doit lui permettre de faire face à l'évolution de la demande sur le marché et d'améliorer sa rentabilité à long terme.