Tout sur Barack Obama

A l'époque des grands médias élitaires, le radical chic et les bons sentiments fédérateurs pouvaient ruisseler de Park Avenue sur le reste du monde. Tandis qu'à l'heure où chacun s'est mué en média autonome, en électron qui se pense libre, il semblerait que l'on soit entré dans l'ère du " radical choc ".

Débarrassé de la menace d'une destitution, le président américain Donald Trump est entré de plain-pied en campagne électorale avec une carte maîtresse: la bonne santé de l'économie américaine.

Donald Trump, qui fut autrefois un magnat immobilier de renom avant de se lancer dans la politique et de devenir président des Etats-Unis, aurait jeté son dévolu sur un espace quasiment vierge à la hauteur de ses ambitions: le Groenland.

Oubliez les "fake news". C'est déjà dépassé. Aujourd'hui, Internet a quelque chose de bien plus perfectionné à vous proposer : le deep fake. Un mot valise fabriqué à partir des mots deep learning, la technique d'apprentissage de l'intelligence artificielle, et fake, le factice ou le faux. Autrement dit, du faux intégral généré par intelligence artificielle qui ressemble à s'y méprendre à du vrai.

Les Etats-Unis restent liés par l'accord de Paris : Donald Tump ne pourra lancer la procédure de retrait de son pays qu'en novembre 2019. Qu'importe, villes et Etats américains poursuivent de leur côté des objectifs de décarbonation ambitieux.