Tout sur Banque Nationale Belge

La faible croissance économique, les taux d'intérêt bas, mais aussi la quête de rendement des banques, le marché immobilier et la cybercriminalité sont les principaux risques pour le secteur financier en Belgique, ressort-il du rapport de stabilité financière de la Banque nationale de Belgique (BNB) présenté jeudi.

D'ici 2018, les créations nettes d'emplois atteindront 140.000 unités, nous apprennent les prévisions économiques de la Banque Nationale. Grâce à ces créations d'emplois et aux réformes du gouvernement Michel, le pouvoir d'achat devrait enregistrer une hausse cumulée de 5,2% d'ici 2018.

Le produit intérieur brut (PIB) a progressé de 0,2% au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent, indique l'Institut des comptes nationaux (ICN) lundi. L'institut confirme ainsi son estimation "flash" de fin octobre. Par rapport au troisième trimestre de 2014, la croissance est de 1,3%.

Le gendarme financier force encore et toujours les banques à mettre davantage de fonds propres en regard des crédits immobiliers qu'elles octroient. Le marché immobilier belge refroidit, certes, mais personne ne peut exclure une correction, note la BNB...