Tout sur Banque centrale

L'ONG ClientEarth a entamé mardi une action en justice contre la Banque nationale de Belgique (BNB) pour sa participation au programme de rachat de titres financiers mené par la Banque centrale européenne (BCE) depuis le printemps 2015, rapporte Le Soir le même jour.

La Banque centrale américaine (Fed), qui a laissé mercredi ses taux inchangés, a révisé en forte hausse ses prévisions 2021 pour la première économie du monde, prenant acte du rebond "récent" de l'activité et de l'emploi grâce à l'accélération des vaccinations.

C'était dans l'air... Confrontée à la menace toujours prégnante du Covid-19 sur la santé publique et les économies de la zone euro et en raison des craintes liées au Brexit, la Banque centrale européenne (BCE) a décidé d'amplifier et de prolonger son programme de rachats d'actifs d'urgence lié à la pandémie (PEPP).

En forte baisse depuis mars, en raison de la crise du Covid-19, les chiffres des importations et exportations de biens de la Belgique ont témoigné en août d'une "reprise prudente", selon des statistiques de la Banque nationale de Belgique.

Le parlement bulgare a adopté jeudi un amendement législatif selon lequel le taux de la devise nationale sera désormais décidé avec les pays de la zone euro, en vue d'une adhésion au mécanisme européen de parité qui doit ouvrir au pays la porte de la monnaie unique.

La Fed a laissé mercredi ses taux inchangés à l'issue de sa première réunion monétaire de l'année, malgré la pression de Donald Trump en faveur d'une nouvelle baisse, et l'incertitude que fait peser le nouveau coronavirus sur les perspectives de l'économie mondiale.

"La Fed n'a pas la moindre idée de ce qu'il se passe!" C'est encore sous les estocades de Donald Trump que la Banque centrale américaine (Fed) conclut mercredi une réunion monétaire devant déboucher sur une nouvelle baisse des taux... mais pas assez pour le président américain.