Tout sur banque

Le Parlement israélien a adopté dans la nuit de lundi à mardi une loi limitant les salaires des patrons de banques à 584.000 euros par an et décrite en Israël comme l'une des plus restrictives des pays ayant un système bancaire libre.

Google Bank ne verra jamais le jour ! C'est ce qu'affirme une étude de la société Forrester Research dont nous vous livrons en exclusivité les principaux enseignements.

Depuis la réouverture de leurs banques le 20 juillet, les Grecs ont vu apparaître, au total, environ un milliard d'euros net supplémentaire sur leurs comptes, indique mardi l'agence de presse Bloomberg, citant une source interne à la banque centrale de Grèce.

La Bourse d'Athènes rouvre lundi dans une ambiance qui s'annonçait mouvementée après cinq semaines de fermeture, le tout sur fond de préparation d'un troisième plan international d'aide à la Grèce, pays plombé par une énorme dette et à court d'argent.

Toutes les succursales des banques du pays ont recommencé à accueillir les clients qui se sont présentés aux guichets en nombre, mais sans affluence exceptionnelle, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Les banques grecques, fermées le 29 juin, rouvriront lundi et les restrictions sur les retraits et certaines opérations financières seront très légèrement assouplies, selon un décret paru samedi.

Les établissements bancaires grecs resteront fermés jusqu'au 6 juillet, soit le lendemain du référendum initié par le gouvernement d'Alexis Tsipras, et les retraits aux guichets automatiques seront durant cette période limités à 60 euros par jour, selon l'arrêté sur le contrôle des capitaux publié au journal officiel grec dans la nuit de dimanche à lundi.

La Banque du Pirée, l'un des principaux établissements bancaires grecs, a annoncé jeudi vouloir participer à l'action de lutte contre la pauvreté du gouvernement de gauche radicale en proposant à ses clients les plus en difficulté un effacement de leur dette sur des prêts à la consommation.

Le lancement d'une fonctionnalité "transfert d'argent" dans la messagerie Messenger de Facebook relance les spéculations sur les velléités du réseau social à se positionner en concurrent des banques.

Les jeunes ménages n'ont pratiquement jamais eu plus de difficultés à acquérir un logement qu'aujourd'hui. Ce phénomène n'est pas imputable à des prix immobiliers trop élevés, mais plutôt à de trop fortes attentes. Cela tient parfois aux acheteurs qui veulent d'emblée le logis parfait. Mais plus souvent aux banques qui, depuis peu, exigent tellement que même un diplôme, un emploi et un livret d'épargne ne sont plus une garantie d'obtenir un prêt.