Tout sur Bank of America

Généralement, quand une entreprise affiche de bons résultats financiers, il faut s'en réjouir. C'est la preuve que la stratégie de ses dirigeants est la bonne et que cette entreprise va continuer à engager des personnes et jouer son rôle social dans l'économie. Mais que faut-il penser quand ce sont les banques américaines qui affichent toutes des résultats extraordinaires ?

Selon les banques d'affaires Bank of America Merrill Lynch et JP Morgan, consultées par le gouvernement fédéral et Belfius dans le cadre de la préparation de la privatisation de cette dernière, la banque pourrait être prête pour une entrée en Bourse dans moins d'un an, écrivent mardi L'Echo et De Tijd. Et l'Etat pourrait faire "coup double", avec une vente partielle de Belfius tout en conservant les revenus du dividende.

Bank of America entend accélérer le rythme de la restructuration déjà engagée pour devenir plus flexible et réactive et prévoit de supprimer 16.000 emplois d'ici la fin de l'année, selon un document interne cité jeudi par le quotidien financier Wall Street Journal.

Bank of America a enregistré la plus grosse perte trimestrielle de son histoire. La banque américaine a en effet signé une perte de 8,83 milliards de dollars (6,22 milliards d'euros) au deuxième trimestre, contre un bénéfice de 3,12 milliards de dollars (2,2 milliards d'euros) un an auparavant.

Les grandes banques américaines retrouvent des couleurs... et leurs patrons un portefeuille bien rempli. Jamie Dimon, CEO de JPMorgan Chase, a touché 17 millions de dollars en bonus, sans oublier 1 million de dollars de salaire fixe. Cela fait de lui le banquier le mieux payé de Wall Street.

Bank of America a suspendu toutes les transactions destinées à WikiLeaks. Hasard ou pas, Julian Assange, fondateur du célèbre site Internet, s'apprête à diffuser de nombreux documents sur le système financier de nature à faire tomber "une banque ou deux".

Bank of America a suspendu les saisies immobilières dans l'ensemble des Etats-Unis, le temps d'étudier les dossiers en cours pour vérifier leur exactitude, a annoncé vendredi la plus grande banque du pays, alors que se multiplient les informations sur des irrégularités.