Tout sur Augustin van Rijckevorsel

L'univers des start-up technologiques est impitoyable. Et l'on sait que, par définition, la majorité des nouveaux projets numériques ne rencontreront pas le succès espéré. Le pourcentage de réussite se révèle même très faible. Le start-up studio bruxellois Barefoot & Co, qui avait déjà quitté les radars depuis quelque temps, confirme la triste règle.

La French Tech a organisé chez Axa son dernier événement consacré à la mobilité, auquel ont pris part nombre de start-up impliquées dans cette thématique.

En Belgique, deux start-up studios, eFounders et Barefoot, sortent progressivement du lot. Le premier compte déjà neuf start-up à succès tandis que le second commence à séduire ses partenaires avec ses cinq premières jeunes pousses. Chacun d'eux espère désormais convaincre les familles belges d'investir dans leurs projets.

Pour parvenir à sortir une dizaine d'applications mobiles différentes, le jeune start-up studio bruxellois Barefoot vient de lever 1,2 million d'euros. Avec cinq start-up déjà lancées dans l'automobile, les réseaux sociaux ou les ressources humaines, il entend régler certains "gros problèmes" qui touchent les entreprises et cible exclusivement le marché B to B.