Tout sur atos origin

Atos Origin a signé le rachat de la division IT de l'allemand Siemens, qui prendra en retour 15 % du capital de la société française. Objectif avoué : "créer un leader européen des services informatiques"... avec, à la clé, 1.750 postes supprimés chez Siemens, tout de même.