Tout sur Assuralia

L'étendue des dégâts occasionnés par les intempéries qui ravagent la Belgique est "très exceptionnelle", selon Assuralia, l'union professionnelle des compagnies d'assurances. Elle conseille aux victimes d'avertir dès que possible leur assureur ou un intermédiaire.

Les compagnies d'assurances ont envoyé ces dernières semaines plus de 100.000 lettres à leurs clients des secteurs qui ont été les plus affectés par la crise sanitaire "dans le but de continuer à les soutenir" et d'aider indépendants et entrepreneurs à réussir au mieux la reprise de leurs activités dans les prochaines semaines, annonce vendredi l'organisation sectorielle Assuralia.

Les jeunes âgés de 18 à 40 ans semblent plutôt méfiants envers le système de pensions, auquel ils attribuent un score de 5,4 sur 10, selon les résultats d'un sondage publiés mardi et mené par Callebaut Collective pour le compte de l'union professionnelle des assurances, Assuralia et le représentant des fonds de pension, PensioPlus.

Au 31 décembre 2020, les assureurs avaient versé environ 50 millions d'euros aux 1.412 victimes qui se sont manifestées après les attentats de Bruxelles en 2016, indique vendredi Assuralia, l'Union professionnelle des entreprises d'assurances. Les dommages concernaient des dégâts causés aux bagages jusqu'aux lésions très graves et décès, lors de la double attaque perpétrée le 22 mars à l'aéroport de Zaventem et à la station Maelbeek du métro bruxellois.

Les assureurs ont décidé de prolonger les différentes mesures de protection pour les personnes et les entreprises fragilisées par la crise du coronavirus, indique jeudi l'Union professionnelle des entreprises d'assurances Assuralia. Le secteur s'engage à soutenir "de manière proactive" le redressement de l'économie belge dans les années à venir.

Les victimes d'une attaque terroriste seront bientôt toujours assurées. Le secteur de l'assurance a élaboré un nouveau règlement avec le ministre de l'Économie, Kris Peeters. Le document doit entrer en vigueur d'ici l'été, rapportent mardi De Tijd et Het Laatste Nieuws.

Les résultats financiers 2016 des assureurs belges sont globalement positifs malgré une année difficile marquée par les attentats de Bruxelles, les inondations du printemps et la tempête de novembre.

Avec des encaissements totalisant 27,246 milliards d'euros en 2015, le secteur des assurances a vu l'an dernier son chiffre d'affaires reculer de 2,7% par rapport à l'année précédente et atteindre son niveau le plus bas depuis 2003, ressort-il des chiffres-clefs 2015 du secteur publiés jeudi par Assuralia.