Tout sur Arnaud Feist

Il est encore trop tôt pour dire si les gens pourront ou non voyager pendant les vacances d'été, a confié mardi le Premier ministre Alexander De Croo lors d'une visite de travail à Brussels Airport. "J'aimerais donner une perspective mais donner de faux espoirs n'est pas une bonne chose. Il est trop tôt pour dire quoi que ce soit sur l'été", a-t-il insisté, rappelant que les vacances dans les stations de ski étaient vivement déconseillées durant l'hiver prochain.

Des tests Covid rapides pourraient éviter les quarantaines et rassurer les passagers. Les compagnies aériennes et les aéroports souhaitent les systématiser, pour augmenter un trafic toujours très poussif. La France et l'Italie les expérimentent.

Même si elles ne sont jamais arrêtées, les activités ont progressivement redémarré lundi à Brussels Airport avec la réouverture de la plupart des frontières au sein de l'Union européenne. L'aéroport ne semble ainsi plus aussi vide que ces dernières semaines mais il n'est pas pour autant rempli de monde. Il n'y avait ainsi aucune file d'attente lundi matin, où tout s'y déroulait dans le calme. Une relance était devenue "cruciale pour sauver des emplois à l'aéroport", selon son patron.

Brussels Airport a passé vendredi le cap des 25 millions de passagers par an pour la première fois alors que débutent les vacances de Noël, une période chargée d'un point de vue touristique. Le record a été fêté avec les passagers au départ vers d'autres cieux à coups de pop-cakes, orchestre et danseurs.

Brussels Airport s'est vu remettre mercredi le certificat d'aéroport neutre en carbone par l'ACI, le Conseil international des aéroports, qui tient actuellement ses congrès annuels mondial et européen à Bruxelles. Ce document signifie que l'aéroport bruxellois s'engage à réduire en permanence ses émissions de CO2, ce qu'il a déjà fait pour 34% par rapport à 2010. Il espère atteindre -40% d'ici 2030. Il compensera également ses émissions résiduelles.

Avec 24,5 millions de passagers, Brussels Airport va battre son record de 2015, lorsque l'aéroport avait accueilli 23,5 millions de voyageurs, se réjouit samedi son CEO Arnaud Feist dans les colonnes de L'Echo. Ce dernier plaide par ailleurs pour la fin des amendes pour les vols cargo de jour.