Tout sur Arnaud Feist

Il est important d'assurer l'avenir de Brussels Airlines, a insisté mardi Arnaud Feist, le patron de Brussels Airport, devant la commission Mobilité et Affaires sociales de la Chambre. "Nous avons besoin d'un transporteur national fort au sein d'une grande alliance", a-t-il souligné.

Brussels Airlines prévoit une reprise progressive de ses vols commerciaux le 15 juin alors que TUI relance ses opérations le 20 juin et, plus généralement, début juillet. Au total, plus de 100 destinations différentes seront proposées à Zaventem durant les mois d'été, ont indiqué les autorités aéroportuaires vendredi.

Le plan de restructuration annoncé mardi chez Brussels Airlines affectera également l'activité de Brussels Airport, l'aéroport qui sert de base à la compagnie aérienne. Ce dernier plaide dès lors pour un avenir durable pour le transporteur belge, qu'il considère comme un "partenaire essentiel".

Le CEO de Brussels Airport a exposé devant les membres du cercle d'affaires bruxellois le grand défi auquel il est confronté : renforcer la connectivité de la Belgique de manière durable.

Brussels Airport Company développe actuellement un réseau 5G en collaboration avec le Finlandais Nokia et l'opérateur belge Citymesh. D'ici fin mars, l'aéroport sera l'un des premiers en Europe à disposer de son propre réseau adapté aux derniers standards de la téléphonie mobile ultrarapide, a-t-il fait savoir lundi.

Jusqu'à la fin de cette semaine, les passagers atterrissant à l'aéroport de Zaventem se voient offrir une Stella Artois servie dans le verre assorti qu'ils peuvent garder. Avec la campagne Home of Beer, le géant brassicole entend mettre la culture de la bière belge à l'honneur.

Près de 200 aéroports se sont engagés mercredi à ne plus émettre de CO2 d'ici 2050. Ils ont en effet signé une résolution de l'association des aéroports ACI Europe en ce sens lors du 29e congrès annuel d'ACI Europe à Chypre. Brussels Airport fait partie de ceux qui se sont unis derrière cet objectif "ambitieux" en matière de climat et de développement durable, indique-t-il.

Arnaud Feist, le CEO de Brussels Airport lance un appel aux prochains mandataires dans les futurs gouvernements pour améliorer l'accessibilité à l'aéroport et fluidifier la circulation autour de l'infrastructure "encaquée dans l'écheveau institutionnel belge entre le pouvoir fédéral, celui de la Région bruxelloise et de la Région flamande", rapporte L'Avenir mercredi.

Les premiers pieux de fondation du projet logistique situé du côté ouest de Brucargo, la plateforme logistique de l'aéroport de Zaventem, ont été posés vendredi matin, indique Brussels Airport. Un nouveau bâtiment logistique de 50.000 m² destiné à la manutention de marchandises sera construit sur le site, avec un accès direct au tarmac. Ces travaux, qui devraient être terminés courant 2020, s'intègrent dans le cadre de l'investissement de 100 millions d'euros consacré à la modernisation de Brucargo.

Brussels Airport Company, la société qui exploite l'aéroport de Zaventem, demande une astreinte de 50.000 euros par vol touché par une perturbation du service chez Skeyes, a-t-on appris mardi en marge d'une conférence de presse à Brussels Airport. Elle a en effet introduit un recours en référé contre la société chargée du contrôle aérien en Belgique afin d'obtenir la garantie que celle-ci assure ses prestations. Cela concerne tous les vols, peu importe la compagnie, tant au départ qu'à l'arrivée.

Un bus électrique et autoroulant a parcouru ses premiers mètres lundi à l'aéroport national de Zaventem. Le véhicule devrait être en mesure d'emmener des passagers jusqu'à l'aéroport à partir de la mi-2021, selon De Lijn et l'exploitant de l'aéroport, qui se partagent les coûts du projet. La navette sera alors le premier véhicule autonome de Belgique à être mêlé à la circulation.

Brussels Airport entend bien taxer davantage les avions polluants à l'avenir. Les appareils qui émettent plus de CO2 et de particules fines devront en effet payer plus que les autres à partir de 2021, a confirmé l'aéroport jeudi. "Le but est de décourager les compagnies d'encore voler avec d'anciens avions vers Bruxelles", a justifié son administrateur délégué Arnaud Feist, en marge de la présentation des résultats financiers annuels 2018.

2018 fut une excellente année pour Brussels Airport. En témoignent le record de passagers accueillis, de 25,7 millions, déjà connu, mais aussi le chiffre d'affaires, en hausse de 7,9% à 595 millions d'euros, et le bénéfice net a crû d'un quart pour atteindre 111 millions d'euros, s'est félicité jeudi son administrateur délégué Arnaud Feist. Ces bons résultats financiers sont également synonyme de dividende revu à la hausse. Celui-ci s'établit en effet à 93 millions d'euros, dont environ 23 millions reviennent à l'Etat.

2018 fut une excellente année pour Brussels Airport. En témoignent le record de passagers accueillis, de 25,7 millions, déjà connu, mais aussi le chiffre d'affaires, en hausse de 7,9% à 595 millions d'euros. Le bénéfice net a également crû d'un quart pour atteindre 111 millions d'euros, s'est félicité jeudi son administrateur délégué Arnaud Feist. Ces bons résultats financiers sont aussi synonymes de dividende revu à la hausse. Celui-ci s'établit en effet à 93 millions d'euros, dont environ 23 millions reviennent à l'Etat.

Le conflit social en cours au sein de Skeyes, la société chargée du contrôle aérien en Belgique, a touché quelque 188.500 passagers à Brussels Airport depuis le mois de février, a indiqué jeudi Arnaud Feist, l'administrateur délégué de l'aéroport. Leurs vols ont ainsi été retardés, annulés ou ont raté leur connexion. Ces tensions ont également eu un impact important sur les activités cargo, de nombreux vols de fret, surtout nocturnes, ayant été déroutés vers l'Allemagne.