Tout sur ARN

Les vaccins Pfizer/BioNTech et Moderna ont prouvé leur efficacité contre le Covid-19. Demain, la technologie de l'ARN messager pourrait être exploitée contre les pathologies cardiaques, les maladies auto-immunes, génétiques, ainsi que les cancers.

Le géant pharmaceutique français a dépensé 2,7 milliards d'euros pour l'acquisition de Translate Bio, une firme américaine spécialisée dans cette technologie devenue connue avec les vaccins contre la covid. Sanofi ne mise pas que sur l'ARN messager contre le Covid-19. Il développe un autre vaccin avec le britannique GSK, basé sur la technologie de la protéine recombinante.

Le géant de la chimie-pharmacie Bayer a annoncé jeudi un partenariat avec le laboratoire pharmaceutique allemand CureVac pour soutenir ce dernier dans le développement d'un vaccin contre le Covid-19, actuellement en dernière phase d'essai clinique.

La technologie de l'"ARN messager" des vaccins développés contre le Covid-19 par Pfizer/BioNTech et Moderna, qui ont chacun annoncé qu'ils étaient très efficaces selon des essais cliniques, est récente et n'avait encore jamais fait ses preuves. La pandémie fut une aubaine pour la technique et ses développeurs.

En travaillant sur l'ARN plutôt que l'ADN pour modifier les cellules CAR-T, il y a moyen de développer des approches thérapeutiques moins coûteuses et plus efficaces. C'est ce qu'a confirmé l'étude préclinique menée par Celyad avec sa plateforme shRNA et présentée ce lundi 18 mars à New York.