Tout sur Arabie saoudite

Le G20 a promis jeudi d'éviter d'imposer des barrières commerciales "inutiles" aux produits de première nécessité, y compris les aliments, pendant la pandémie de Covid-19, après une mise en garde du FMI et de l'OMC contre la tentation de prendre des mesures protectionnistes.

En raison des mesures déjà prises, le virus pourrait ne plus être suffisamment répandu pour prouver l'efficacité du vaccin que nous sommes en train de tester, s'inquiète Bruno Holthof, l'homme qui a sauvé en 2003 les hôpitaux anversois de la débâcle.

Le Brent de la mer du Nord a plongé mercredi en Asie de plus de 12%, à moins de 17 dollars le baril, et le pétrole américain a effacé des gains initiaux et a baissé lui aussi, dans un marché ravagé par la pandémie de Covid-19.

L'économie chinoise connaît un coup d'arrêt, les Bourses tanguent (le Bel 20 a vécu lundi dernier sa pire séance depuis octobre 2008), les taux s'effondrent. Le coronavirus fait de nombreuses victimes mais, sur les marchés, le pétrole est sans aucun doute la principale. Le 9 mars, il plongeait de plus de 20% sous 35 dollars le baril, soit moins de la moitié des 71,75 dollars atteints début janvier après le raid américain visant le général iranien Qassem Soleimani.

Les grandes Bourses asiatiques rebondissaient mardi, soulagées par la remontée des prix du pétrole après leur krach de la veille et par de nouveaux espoirs de mesures budgétaires des gouvernements pour soutenir l'économie mondiale vacillante à cause du coronavirus.

Reconduire la réduction d'offre de pétrole ou accentuer l'effort ? L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a laissé les marchés dans le doute jeudi, reportant au lendemain l'annonce d'une probable décision destinée à soutenir les prix du brut.