Tout sur Apple

Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft subissaient avant la crise sanitaire un fort " tech bashing " sur fond d'enquêtes des régulateurs et de critiques des ONG. En se révélant indispensables ces derniers mois, ces mastodontes ont redoré leur image et renforcé leur domination économique.

Facebook a fait savoir jeudi que son application Messenger était désormais capable de traquer discrètement les arnaqueurs, en utilisant le système de communication des smartphones à l'arrière-plan.

Les marchés boursiers ont nettement rebondi, rassurés par les mesures de soutien ainsi que l'évolution du coronavirus. Encore plus notable, le Nasdaq 100 est revenu en territoire positif depuis le 1er janvier. Alors que plus de 22 millions d'Américains ont perdu leur emploi, l'indice à dominante technologique lorgne déjà ses records du début d'année.

En pleine lutte contre le coronavirus, les autorités et les responsables de la tech cherchent des solutions pour enrayer la propagation de la maladie. Au coeur de nombreuses démarches, les données de mobilité nourrissent tous les espoirs. Elles pourraient, c'est vrai, permettre de contrôler le déconfinement que tout le monde attend.

Après des semaines de problèmes de production dans ses usines chinoises, Apple va désormais rationner les ventes en ligne de ses iPhones. Un maximum de deux appareils du même modèle pourra être commandé par client. Il devrait également y avoir des restrictions pour le nouvel iPad.

L'Autorité de la concurrence française a décidé de sanctionner le géant américain Apple à hauteur de 1,1 milliard d'euros pour s'être rendu coupable d'ententes au sein de son réseau de distribution et d'abus de dépendance économique vis-à-vis de ses revendeurs indépendants "premium", annonce-t-elle lundi sur son site internet. Les deux grossistes, Tech Data et Ingram Micro, sont également sanctionnés de respectivement 62,9 millions et 76,1 millions d'euros au titre de l'une des pratiques d'entente.

Pour fêter ses 15 ans, le service de cartographie en ligne Google Maps a annoncé jeudi plusieurs nouveautés, dont un remodelage de son identité visuelle et une amélioration de certaines fonctionnalités, espérant continuer à dominer le secteur, même si Apple vient de remanier son application concurrente.

Pour fêter ses 15 ans, le service de cartographie en ligne Google Maps a annoncé jeudi plusieurs nouveautés, dont un remodelage de son identité visuelle et une amélioration de certaines fonctionnalités, espérant continuer à dominer le secteur, même si Apple vient de remanier son application concurrente.