Tout sur Appartement

Les hausses de prix se sont nettement calmées ces derniers mois. Le marché revient à une certaine normalité. Les appartements les plus chers sont toujours à retrouver à Ixelles, qui franchit désormais la barre des 600.000 euros en moyenne. Les loyers sont par contre en recul dans pratiquement toutes les communes. Saint-Josse est la reine du rendement.

Il n'y jamais eu si peu de projets d'appartements neufs mis en vente à Bruxelles. Le stock ne cesse de diminuer, trimestre après trimestre. Et personne ne sait prédire quand la courbe va s'inverser. Une sous-offre qui s'accompagne d'un constat évident: les prix explosent, avec une hausse de 11% en un an.

La sonnette d'alarme peut être tirée. L'offre d'appartements neufs en cours de commercialisation reste au plus bas. Et rien n'indique que la courbe va s'inverser. Seuls le centre-ville et les communes du nord de Bruxelles passent entre les gouttes. Une situation qui s'accompagne d'importantes hausses de prix.

L'offre reste importante à Braine-l'Alleud, Louvain-la-Neuve et Tubize. Le stock d'appartements neufs s'essouffle par contre à Waterloo, Rixensart et surtout Nivelles. Les prix sont en léger recul.

Lors du premier confinement, les visites de biens ont été suspendues. Mais cette fois-ci, la confusion règne. Si l'Institut professionnel des agents immobiliers (IPI) n'interdit pas les visites de biens immobiliers et les états des lieux, pour le SPF Economie, au contraire, les visites physiques sont bel et bien interdites. Une belle cacophonie pour le secteur...

Situé avenue de la Toison d'or, ce penthouse neuf de 605 m2 et 370 m2 de terrasse était en vente depuis 2015. Il est parti pour près de 4 millions. Reste maintenant au nouveau propriétaire à encore procéder aux finitions et autres aménagements intérieurs.

Les appartements reprennent du poil de la bête au Coq. Les projets moins onéreux destinés aux touristes et aux locaux poussent le prix médian du bâti neuf à la baisse.

Il n'y a pratiquement plus que des appartements qui sortent de terre aujourd'hui en Belgique. Les évolutions sociétales, l'éclatement du modèle familial traditionnel et le coût des logements vont bouleverser d'ici peu les habitudes des promoteurs. Une petite révolution attend le monde de l'immobilier. Découverte de l'appartement du futur.

Vu le niveau plancher des taux d'intérêt, investir dans l'immobilier devient un sport national pour de nombreux Belges. L'option brique rassure le petit investisseur, qui bénéficie d'un rendement stable sans risquer de trop grosses déconvenues. Tour d'horizon.

Habiter à côté d'une autoroute ne pourrait plus être nécessairement synonyme d'enfer. Le développeur immobilier Extensa vient de se lancer dans une première belge : la création d'un mur à appartements le long de l'E19 à hauteur de Kontich (Anvers).

Le prix d'un appartement sur la digue a monté pour la première fois en trois ans. Ce sont surtout les appartements rénovés ou neufs qui tirent la tendance. Les appartements des années 60 ou 70 sont sensiblement moins chers. "Il représentent tout simplement trop de frais", affirme le notaire Bart Van Opstal dimanche dans Het Nieuwsblad.

Les prix des habitations (maisons et appartements) augmenteront cette année de 1% et de 2% en 2017, prévoit l'agence de notation Standard & Poor's dans un nouveau rapport sur l'immobilier en Europe. Les taux très faibles octroyés lors de crédits hypothécaires stimulent le marché de l'immobilier et donc, des prix.

Le prix médian d'un appartement dans l'arrondissement de Manhattan à New York, a pour la première fois dépassé un million de dollars en 2015, à 1,1 million, selon une étude publiée mercredi par le site de données immobilières CityRealty.