Tout sur Anonymat

Lorsque les historiens se pencheront sur l'année 2014, que retiendront-ils ? Est-ce l'accouchement pénible d'une coalition gouvernementale, d'abord nommée kamikaze et ensuite suédoise ? ou ne retiendront-ils que les grèves tournantes de cette fin d'année ? ou se focaliseront-ils sur l'Ukraine ?

Uber, Airbnb, BlaBlaCar, ListMinut, Zilok, etc. Nombreuses sont les places de marchés où vous pouvez louer un bien ou payer un service auprès de parfaits inconnus. Ces modèles d'économie collaborative fascinent leurs partisans autant qu'ils dérangent les concurrents. Ils posent en effet des questions en termes de concurrence, d'impôts, de règlementation et de confiance entre individus.

Agée d'à peine un an, la start-up américaine Yik Yak lève plus de 62 millions de dollars pour se développer et imposer son modèle de messages anonymes localisés. Un nouveau Twitter en vue mais qui pourrait bien avoir du mal à trouver son business model.

Poussés par la tendance grandissante des applications anonymes, deux Belges lancent le pari d'une messagerie anonyme baptisée Anonymess. Ils ont fondé leur start-up aux Etats-Unis, viennent de lever des fonds et de lancer l'appli sur l'AppStore d'Apple. Mais l'aventure ne fait que commencer.