Tout sur Alibaba

Grèves à répétition chez bpost. Mise en faillite de sites de vente en ligne, d'éditeurs de livres et de "dark kitchens". Réduction de la voilure chez nombre de commerçants. Fermeture de la dernière agence belge de développement de sites d'e-commerce. Files interminables dans certains magasins et aux guichets de la SNCB fraîchement rouverts. Nouveaux business lancés juste de l'autre côté de la frontière. Voici à quoi pourrait ressembler la "Belgique sans e-commerce" imaginée par Paul Magnette. Onze fictions qui permettent de comprendre l'impact réel d'une telle mesure si elle devait être prise.

Plus de 200 personnes sont actives au sein du premier entrepôt de Cainiao Network, le bras logistique du géant chinois de l'e-commerce Alibaba, qui est opérationnel depuis environ un mois sur le site de Liège Airport. C'est ce qu'a indiqué lundi son vice-président Eric Xu à l'occasion de la présentation des installations, en présence du ministre wallon en charge des Aéroports, Jean-Luc Crucke.

Mauvaise nouvelle pour Ant Financial et son propriétaire Alibaba. Alipay, son application de paiement très populaire en Chine, pourrait ne plus être autorisée à proposer des petits prêts. "Depuis deux ans, le gouvernement chinois limite le pouvoir des géants de la tech comme Alibaba", explique Pascal Coppens, expert de la Chine.

La Chine poursuit sa reprise en main de l'économie au nom de la "prospérité commune". Ant Group, le bras financier d'Alibaba, va devoir partager sa montagne de données avec l'Etat.

Le bénéfice connaît un repli de 5% sur un an et n'est pas étranger aux récentes décisions prises par le régime chinois. Au printemps, le groupe fondé par le charismatique milliardaire Jack Ma a été condamné à une amende de 2,3 milliards d'euros pour entrave à la concurrence.

Alibaba risque une amende record en Chine pour pratiques anti-concurrentielles, rapporte vendredi le Wall Street Journal (WSJ), alors que le géant du commerce électronique est depuis des mois dans le viseur du régime communiste.

Les chauffeurs UBER ne sont pas contents et ils l'ont montré en manifestant devant le cabinet de Rudi Vervoort, le ministre président de la Région bruxelloise. Il faut dire que ce dernier a interdit, depuis ce lundi, à ces chauffeurs, d'utiliser leur smartphone pour accepter des courses. Or, comme vous le savez, ces chauffeurs indépendants fonctionnent exclusivement via une application sur smartphone.

La Chine n'a jamais autant compté de milliardaires en dépit de la pandémie qui ébranle l'économie mondiale et le pays surpasse désormais en nombre ses deux poursuivants cumulés dont les Etats-Unis, selon un classement publié mardi.