Tout sur Alexa

Comment revenir au débat en "présentiel", comme on dit maintenant, nous qui nous sommes habitués à échanger depuis quelque temps presque exclusivement par écrans interposés ?

Des chercheurs de l'entreprise allemande Security Research Labs (SRLabs) ont trouvé une manière de duper les propriétaires de haut-parleurs intelligents de Google et Amazon afin de pouvoir les mettre sur écoute. La technique peut également être utilisée pour le "vishing" (contraction de voice et phishing), soit l'hameçonnage vocal.

La start-up londonienne what3words propose un système d'adresses alternatives qui utilise pour désigner un point une combinaison de trois mots. Constructeurs automobiles, hôteliers et sociétés de livraison adorent. Direction "filled. count. soap".

Amazon serait en train de développer un dispositif portable activable par la voix capable de reconnaître les émotions humaines, à en croire des documents internes à l'entreprise américaine consultés par l'agence de presse Bloomberg. Le gadget, qui se portera au poignet, y est décrit comme un produit de santé et de bien-être.

"Alexa, quel temps fera-t-il demain à Bruxelles?" La question au programme d'assistance vocal d'Amazon est anodine, mais a-t-on envie pour autant qu'elle tombe dans une oreille humaine? De récentes révélations sur le géant américain soulignent de nouveau l'opacité sur l'utilisation des données personnelles sur internet.