Tout sur Air France-KLM

Le PDG d'Air France-KLM, Alexandre de Juniac, a annoncé vendredi une réduction de 300 millions d'euros des frais généraux du groupe franco-néerlandais, qui a publié une perte nette en hausse de 3% au premier semestre, à 638 millions, malgré une progression de son chiffre d'affaires.

Les cinq plus grands transporteurs aériens européens ont créé un club pour obtenir une baisse du coût des aéroports et du contrôle aérien. Il compte des compagnies qui ont plutôt l'habitude de s'affronter, parfois devant les tribunaux : Ryanair, Air France KLM, Lufthansa, easyJet, IAG (British Airways et Iberia).

Le numéro 2 européen de l'aérien Air France-KLM envisage de lancer "dans les prochains mois" un nouveau plan de suppression de postes qui pourrait porter sur 5.000 emplois, selon le quotidien français Le Figaro mardi soir, une information démentie cependant par le groupe auprès de l'AFP.

Le patron d'Air France-KLM, Pierre-Henri Gourgeon, a démissionné lundi de ses fonctions lors d'un conseil d'administration extraordinaire et sera remplacé par le président du conseil d'administration Jean-Cyril Spinetta.

Air France-KLM va commander 50 appareils long-courrier à parts égales entre les constructeurs européen Airbus et américain Boeing pour un prix catalogue de 12 milliards de dollars afin d'assurer le renouvellement de sa flotte, a-t-on appris vendredi auprès de la compagnie aérienne et des constructeurs.

Naissance de nouvelles compagnies, multiplication des dessertes internes au continent et en provenance d'Europe : le ciel africain est en pleine ébullition... au prix d'une concurrence croissante entre transporteurs nationaux et grands groupes, principalement européens, sur fond de grandes alliances commerciales.

Air France-KLM a laissé tomber son projet de lancer une compagnie low cost, indique lundi le journal économique français Les Echos sans citer de sources. La compagnie aurait voulu fonder Air France Express pour proposer des vols low cost.

Plusieurs centaines d'entreprises, dont plusieurs belges, ont déposé plainte contre Air France-KLM et Martinair, qui pourraient se voir réclamer 500 millions d'euros de dommages et intérêts en justice pour entente sur les prix dans le transport de marchandises.