Tout sur ahold

Le nom statutaire du groupe né de la fusion entre Delhaize et Ahold portera le titre "koninklijke" (royal), a indiqué lundi la maison mère néerlandaise de la chaîne de supermarchés Albert Heijn.

Après quelques essais infructueux, Ahold et Delhaize se sont enfin trouvés. Le couple devient une des grandes puissances du secteur des supermarchés. En replongeant dans l'histoire récente des deux entreprises, on constate un rapprochement en plusieurs phases, que le journal De Tijd ne manque pas de qualifier de "parade nuptiale".

La société combinée Ahold Delhaize prévoit de dominer le marché européen et de devenir numéro trois mondal du secteur, ont déclaré les dirigeants des groupes de distribution lors d'une conférence de presse mardi. Le nouveau géant servira plus de 50 millions de clients par semaine aux États-Unis et en Europe.

L'accord conclu mi-février entre les syndicats et la direction de Delhaize dans le cadre de l'importante restructuration sera respecté, a indiqué lundi la CNE, à l'issue d'un conseil d'entreprise. Malgré cette assurance, le SETCa demeure prudent, évoquant un conseil d'entreprise "de bois", n'ayant pas permis de restaurer la confiance.

Le rapprochement entre Delhaize et Ahold devrait améliorer la rentabilité du nouvel ensemble. Il pourrait dégager jusqu'à un milliard d'euros d'économie par an. L'affaiblissement des familles fondatrices de Delhaize laisse la main aux fonds d'investissement.

Le Groupe Delhaize et la chaîne de supermarchés néerlandaise Royal Ahold NV, maison mère d'Albert Heijn, ont confirmé mardi avoir entamé des "discussions préliminaires" en vue d'étudier la possibilité d'un rapprochement structurel entre les deux sociétés.

Une fusion entre la chaîne de supermarchés néerlandaise Ahold, maison mère d'Albert Heijn, et le groupe belge Delhaize profiterait aux deux entreprises, ont indiqué lundi plusieurs analystes à l'ANP, à la suite de rumeurs faisant état de pourparlers entre les deux chaînes.

Premier trimestre mitigé pour Ahold, qui a vu son bénéfice baisser de près de 2 %. Les résultats des quatre magasins Albert Heijn en Belgique ont néanmoins "satisfait" le géant néerlandais de la distribution.

Le distributeur néerlandais confirme - une fois de plus - son intention de s'implanter en Belgique. Pas de calendrier officiel, cependant... Mais Ahold compte bien procéder à "des acquisitions complémentaires". Et peut compter sur des résultats prometteurs, avec un bénéfice net en hausse de 45,7 % au premier trimestre.