Tout sur Agoria

À défaut de mesures de la part des politiques, pas moins de 584.000 postes resteront vacants en 2030. C'est ce qu'il ressort de l'étude conjointe d'Agoria, du cabinet de consultance Roland Berger et des organismes publics régionaux de l'emploi. Au total, pas moins de 95 milliards d'euros risquent de passer sous le nez de l'économie belge d'ici 2030.

La difficulté de nombreuses entreprises à trouver du personnel pourrait s'accentuer à l'avenir. Selon une étude de la fédération de l'industrie technologique Agoria et d'autres services de l'emploi (VDAB, Actiris, Forem), les jobs vacants seront plus nombreux que les personnes disponibles sur le marché du travail à partir de 2021. Quelque 600.000 emplois resteront inoccupés en 2030 sans mesures adéquates, d'après ses conclusions. Agoria plaide pour davantage de formations et une immigration économique ciblée.

Onze entreprises belges participent également à la Coupe du Monde, se félicite la fédération sectorielle Agoria. Elles fourniront notamment les sprays temporaires pour arbitres, des équipements pour la retransmission télévisée ou encore des systèmes de communication.

Notre industrie automobile est sauvée. C'est maintenant au tour de l'enseignement technique, estime le journaliste du Trends néerlandophone Wolfgang Riepl.

L'économie circulaire (un concept basé sur le développement durable par lequel un déchet est recyclé dans le circuit économique) permettra la création de 36.000 emplois supplémentaires et de 3,6 milliards d'euros de valeur ajoutée en Belgique d'ici 2020, a calculé la fédération technologique Agoria.

Les pouvoirs publics dépensent toujours trop. C'est principalement le coût des fonctionnaires qui est élevé. "Il y a trop de fonctionnaires qui font le même boulot aujourd'hui", a commenté mercredi le CEO d'Agoria, Marc Lambotte, en marge de la présentation de l'analyse conjoncturelle de la Fédération des entreprises de l'industrie technologique.

La conciliation sur les accords interprofessionnels, entre direction et représentants des travailleurs de la FN Herstal, organisée mardi au siège d'Agoria a débouché sur un constat de carence, estime la FGTB qui appelle à une mobilisation encore plus importante dès ce 4 octobre constituant ce quatrième jour de grève consécutif.

Une conciliation entre direction et représentants des travailleurs de la FN Herstal est prévue ce mardi dès 9 heures au siège d'Agoria, a-t-on appris de source syndicale. La grève, initiée vendredi par la FGTB, se poursuit néanmoins.