Tout sur Afrique de l'Ouest

Le Wall Street journal a sondé des professionnels du secteur sur leur vision des voyages post-coronavirus. Où allons-nous voyager à l'avenir ? Comment les hôtels, les compagnies aériennes, les aéroports et même les bagages vont-ils évoluer ?

L'épidémie de coronavirus n'est pas terminée, mais déjà se pose la question des débouchés pour des milliers de tonnes d'excédents de pommes de terre ou de lait non vendus en Europe pendant les deux mois de confinement, sur fond de choc social et de menace de crise alimentaire dans certains pays du sud.

Une longue file de camions s'étire sur le boulevard le long du port de Cotonou, en plein coeur de la capitale économique du Bénin: un port en pleine mutation depuis plusieurs années et dont des travaux colossaux veulent faire un port compétitif en Afrique de l'Ouest.

Créer dès 2020 une monnaie commune aux pays d'Afrique de l'Ouest et, pour certains d'entre eux, tourner la page d'un franc CFA aux accents coloniaux, aurait une portée symbolique forte. Mais ce choix, soumis samedi aux dirigeants de l'organisation intergouvernementale régionale, la Cédéao, réunis en sommet à Abuja, paraît précipité et aurait des conséquences incertaines, qui pèseront pendant des décennies, selon des experts.

La future monnaie unique des 15 Etats de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao), dont le lancement est programmé pour 2020, devrait s'appeler l'éco, selon un article de l'hebdomadaire Jeune Afrique publié en ligne mardi.

En Belgique, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se laisser séduire par le commerce équitable. En 2017, le label Fairtrade Belgium a constaté une croissance de ses ventes sur la quasi totalité de son offre et a largement augmenté celle-ci. Désormais, près de sept Belges sur 10 achètent des produits labellisés, se réjouit mardi l'ONG.

"Il y a une vraie vision et une capacité d'exécution impressionnante", a souligné mercredi Paul Magnette, à l'issue de la visite de la ville nouvelle de Diamniadio en bordure de Dakar. Cette ville en construction est sortie de terre depuis trois ans et abritera bientôt un pôle industriel, éducatif et administratif, censé donner un nouveau souffle à la région engorgée de Dakar qui abrite actuellement environ 20% de la population sénégalaise.