Tout sur aeronautique

Boostée par un contrat de partenariat signé avec Général Electric en juillet dernier pour le moteur du Boeing 777X, Techspace Aero (Safran), société spécialisée dans l'aéronautique basée à Herstal, compte engager une centaine de personnes en 2015, a annoncé mercredi Joëlle Wathelet, directrice de la communication de l'entreprise qui a augmenté sur les trois dernières années son chiffre d'affaires de 60%.

Le projet de taxer les tickets d'avion ne passera peut-être pas la rampe. Il rappelle la situation singulière des voyages en avion qui ne sont pas taxés en Belgique, mais bien dans les pays voisins comme l'Allemagne, la Grande-Bretagne ou la France.

Air France-KLM doit informer mercredi les représentants du personnel d'un nouveau plan de départs volontaires, phase 2 du plan Transform 2015. Selon la CGT, il pourrait concerner de 2.500 à 3.000 postes.

Au moment où Airbus et Boeing rivalisent plus que jamais à coup de méga commandes, la grand-messe mondiale de l'aéronautique et de l'espace ouvre ses portes ce lundi. Au programme, pour les quelque 350.000 visiteurs attendus, pas moins de 130 appareils exposés et 40 vols de démonstration par jour. Découvrez en images ces avions qui créent l'événement au Bourget.

Le nouvel A350 d'Airbus doit effectuer ce vendredi son premier vol d'essai, une étape cruciale pour cet avion qui doit permettre au constructeur européen de rattraper Boeing sur le marché lucratif des long-courriers. Reportage dans les coulisses de sa fabrication, à Toulouse.

Le premier vol de l'Airbus A350, long-courrier, concurrent du Boeing 787, est programmé ce vendredi à 10h00. Et sera visible en direct sur l'Internet. Avec 633 exemplaires vendus, il est déjà un énorme succès, avec quelques éléments fabriqués en Belgique.

La compagnie aérienne KLM doit tailler dans ses effectifs, annonce lundi le journal De Telegraaf, citant le responsable ressources humaines de la compagnie néerlandaise.

Brussels Airlines et les autres compagnies aériennes belges recevront un maximum de 30 millions d'euros par an, durant 10 ans, en réduction de charges sociales. Cette mesure passera-t-elle vraiment la rampe des autorités européennes de la concurrence ? Et est-elle seulement souhaitable ?

Les subsides publics ont sauvé la mise à Ryanair, selon ses rivaux traditionnels : sans eux, la compagnie low-cost serait dans le rouge de 305 millions d'euros. "Faux", rétorque le CEO de Ryanair, qui contre-attaque.

Comment agir en faveur de Brussels Airlines sans s'attirer les foudres des autorités européennes de la concurrence ? En soutenant l'ensemble du secteur aérien belge, répond le secrétaire d'Etat Wathelet. Un secteur dont Brussels Airlines représente à lui seul la moitié.

Delta Air Lines est la première compagnie aérienne à s'offrir une raffinerie produisant du kérosène. Objectif de la compagnie US : réduire sa dépense de carburant de 300 millions de dollars par an.

Signe de tension ? Brussels Airlines ne propose plus que des contrats temporaires pour remplacer les salariés quittant la compagnie aérienne, qui veut réduire ses coûts "d'un pourcentage à deux chiffres" en 2012.

La crainte du fondateur de Brussels Airlines ? Que la Lufthansa ne veuille pas prendre 100 % de la compagnie belge, comme c'était prévu. Une crainte confirmée par la compagnie allemande, qui a acté une réduction de valeur de 13 millions sur sa filiale belge. Interview.

2012 devrait s'avérer une année terriblement contrastée pour le secteur aérien. Si, au niveau mondial, celui-ci devrait engranger 3 milliards de dollars de bénéfices, les compagnies européennes plongeraient dans le rouge à hauteur de 600 millions.