Tout sur Achille Talon

Alors qu'il y a des bonnes nouvelles, certains éditorialistes préfèrent se focaliser sur les mauvaises nouvelles. Et comme l'humain adore se faire peur, il clique plus volontiers sur une mauvaise nouvelle que sur une bonne.