Tout sur Acerta Consult

Près de la moitié (49%) des travailleurs affirment pouvoir choisir eux-mêmes les méthodes ou techniques utilisées pour atteindre leurs objectifs au travail, ressort-il de l'enquête biennale du groupe de services en ressources humaines Acerta publiée jeudi. "Le rôle de leader évolue depuis quelques années: le dirigeant devient un 'patron sur demande'", analyse Peter Tuybens, directeur d'Acerta Consult.

Seuls 60% des travailleurs bénéficient d'une formation générale, "un pourcentage étonnamment faible", estiment vendredi le prestataire de services RH Acerta et Jobat.be après une étude auprès d'environ 3.700 personnes. L'an dernier, 41% des sondés n'ont suivi aucune formation générale et 49% n'ont suivi aucune formation technique.

La mobilité de l'emploi est particulièrement faible actuellement en Belgique; une large majorité des travailleurs disent vouloir rester à leur poste actuel, ou plutôt chez leur employeur. Ils ne sont que 15,81% à chercher activement à quitter leur fonction pour d'autres horizons, selon l'enquête annuelle du groupe spécialisé dans les ressources humaines Acerta, publiée mercredi.

Plus de sept employeurs sur 10 (72%) font face à une pénurie de main-d'oeuvre, 8% avouant même refuser du travail parce qu'ils n'ont pas ou ne trouvent pas les personnes adéquates, selon une enquête réalisée auprès de 459 responsables de PME par le prestataire de services de ressources humaines Acerta.

Alors que le nouveau Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entrera en vigueur fin mai, un peu moins de la moitié des départements RH se disent prêts pour son application, révèle une étude d'Acerta. Par ailleurs, ils ne sont que 2 % à être en mesure de gérer de manière conforme les données des membres de leur personnel comme les salaires, les entretiens d'évaluation ou encore les photos.

Malgré certaines idées reçues, les quinquagénaires demeurent relativement mobiles sur le marché du travail, ressort-il d'une enquête menée par le groupe de services RH Acerta diffusée jeudi. Ainsi, 12% des personnes ayant quitté leur emploi ces dernières années étaient âgées de plus de cinquante ans.

La mobilité professionnelle sur le marché du travail belge est en baisse; près d'un travailleur sur quatre (23%) ne veut pas changer de travail, ressort-il de l'enquête annuelle du groupe spécialisé dans les ressources humaines Acerta. Il y a cinq ans, ce pourcentage tournait autour des 13%.