Tout sur Acerta

Malgré la pandémie de coronavirus, le personnel occupé a augmenté dans certains secteurs en 2020. C'est le cas des entreprises des secteurs informatique (+4,2 %), agricole et horticole (+4,1 %) et des professions libérales (+2,4 %) qui emploient davantage de personnes qu'un an auparavant, révèle mercredi le prestataire RH Acerta sur la base des données de 27.000 entreprises.

Lors du deuxième confinement (octobre à décembre), en moyenne 28% en moins de travailleurs ont signé un nouveau contrat à durée indéterminée (CDI) par rapport à la même période l'année dernière dans notre pays. Comparativement à il y a deux ans, il s'agit d'une baisse de 26,8%, indique mardi le prestataire RH Acerta. Sur l'ensemble de l'année 2020, Acerta recense 20% de CDI signés en moins.

Près de trois travailleurs belges sur quatre (73%) souhaitent économiser leurs jours de vacances ou heures supplémentaires prestées pour plus tard dans leur carrière, ressort-il d'une enquête de la société de ressources humaines Acerta auprès de 2.000 personnes actives.

Un employé Flanders Food Production qui ne portait pas de masque a reçu son C4. Le tribunal du travail d'Anvers a jugé que le délit de non-respect du port du masque était suffisamment fondé. Quelles règles de sécurité les travailleurs doivent-ils respecter sur le lieu de travail?

Deux entreprises sur trois déclarent que la capacité d'adaptation est désormais la nouvelle compétence indispensable des travailleurs pour leur emploi actuel ou futur, conclut une enquête menée par l'Antwerp Management School (AMS) et l'entreprise de services RH Acerta auprès de 479 entreprises. Avant la crise du coronavirus, ce paramètre n'était pris en compte que par une entreprise sur quatre.

Les trois quarts des entreprises belges ne pourront plus engager de nouveaux travailleurs en 2021. Celles qui souhaitent néanmoins le faire l'année prochaine craignent de se heurter à une pénurie sur le marché de l'emploi. Plus de la moitié des entreprises (55%) considèrent cette pénurie comme un véritable obstacle, indique mercredi le spécialiste RH Acerta dans une enquête.

Depuis les dernières mesures mises en place par le gouvernement à propos du télétravail obligatoire, travailleurs et employeurs prennent l'habitude de planifier leurs réunions en ligne. Mais dans le cadre d'un licenciement, un entretien par vidéoconférence est-il bien légal?

Deux entreprises sur trois souhaitent revoir les augmentations de salaire en fonction de l'ancienneté du travailleur, indique vendredi une enquête en ligne menée en septembre par le groupe de services RH Acerta, l'université KU Leuven et HR Square auprès de 576 employeurs. Les entreprises qui veulent réviser ce mécanisme se sentent soutenues par l'accord de gouvernement.

Le nombre de dossiers traités jusqu'à présent en 2020 concernant des travailleurs malades de longue durée qui reprennent partiellement le travail est à peine inférieur à celui des autres années, s'étonne lundi le spécialiste des ressources humaines Acerta qui s'attendait à un fort ralentissement en raison de la crise du coronavirus.

Le nombre de demandes de droit passerelle coronavirus a fortement diminué au cours des derniers mois, avec seulement 0,6% des indépendants à titre principal qui l'ont demandé en septembre alors que ce chiffre frôlait encore les 50% aux mois de mars, d'avril et de mai. Moins d'indépendants font également appel au "droit passerelle de redémarrage", qui a vu le jour en juin, ressort-il d'une analyse de l'entreprise de services en ressources humaines Acerta sur la base des données de 300.000 indépendants.

Une étude conduite par Acerta, le prestataire de services RH, a déclenché une polémique. Le Belge ne travaillerait que 24 heures par semaine. Un propos à fortement nuancer...