Tout sur AB InBev

Après s'être quelque peu ressaisi après une ouverture en nette baisse lundi, l'indice BEL 20 devait opter pour une nouvelle courbe descendante à l'instar de ses voisins européens. A la clôture de 14 heures, il abandonnait 0,95 pc en s'inscrivant à 3.210,08 points avec 15 de ses éléments dans le rouge.

Le géant brassicole AB InBev a fait état jeudi de produits en croissance interne de 4,5% au troisième trimestre (juillet-septembre), à 13,28 milliards de dollars, mais son bénéfice normalisé recule de plus d'un tiers par rapport à la même période de 2017, à 1,614 milliard de dollars (1,41 milliard d'euros).

Le patron du Captain Iglo est Belge. Voilà trois ans que Stéfan Descheemaeker est à la barre de Nomad Foods, cotée en Bourse et propriétaire de la marque emblématique. De son quartier général londonien, il dirige le leader du marché européen du surgelé. " La Belgique compte de nombreux fleurons alimentaires mais nous n'avons pas l'intention de les racheter ", confie-t-il.

La famille Delhaize s'agrandit. A côté des supermarchés, des AD, des Proxy et des Shop&Go, l'enseigne au lion ouvre à Bruxelles son premier Fresh Atelier qui mêle numérique et physique.

L'autorité indienne de la concurrence a perquisitionné la société AB InBev ainsi que deux autres multinationales du secteur de la bière. Les trois brasseries sont soupçonnées de s'être accordées sur les prix, indique l'agence de presse Reuters, qui se base sur trois sources anonymes proches du dossier. Une source gouvernementale indique que des e-mails en ce sens ont été découverts lors des perquisitions.

Comme il y a deux ans, le géant de l'Internet demeure l'employeur idéal pour les futurs ingénieurs belges et ceux en filière business. Mais l'équilibre entre vie privée et professionnelle est leur aspiration majeure...

L'opérateur Telenet a trouvé son nouveau directeur financier (CFO), après le départ de Birgit Conix vers le groupe de tourisme TUI. C'est Erik Van den Enden, actuellement chez AB InBev, qui lui succédera, a fait savoir l'entreprise vendredi dans un communiqué.

Les marchés européens subissaient toujours la pression des tensions commerciales suscitées par les Etats-Unis. Mercredi vers onze heures, l'indice BEL 20 reculait de 0,8 pc à 3.680 points avec 17 de ses éléments dans le rouge, financières en tête.

AB InBev poursuit sa progression dans l'Horeca en région bruxelloise. Le brasseur va ainsi à contre-courant de la tendance nationale, mais aussi de celle qui prévaut dans l'Horeca à Bruxelles. Le leader sur le marché belge s'intéresse notamment aux bruine kroegen (cafés bruns).

Les sociétés cotées reprises dans l'indice BEL 20 ont vu leur charge d'impôt global augmenter fortement l'an dernier à 6,6 milliards d'euros, selon les calculs de L'Echo et de Tijd publiés dans leurs éditions du week-end. C'est une hausse de 46% par rapport à l'année précédente et un record depuis six ans.

Le président du conseil d'administration d'AB InBev, le Français Olivier Goudet, recevra à partir de cette année comptable une rémunération annuelle fixe de 187.500 euros, soit 25% de plus que les 150.000 qu'il touchait jusqu'à présent. Plus de 99% des actionnaires du géant brassicole belgo-brésilien réunis en assemblée générale à Bruxelles ont approuvé cette hausse salariale.

La consommation de bières sans alcool dans l'horeca a augmenté de près de 45% en un an, selon un baromètre établi par la Fédération des distributeurs en boissons (Febed) dont les membres approvisionnent quelque 14.000 établissements en Belgique, la moitié du marché. La part de marché de ces bières sans alcool au café reste toutefois marginale (0,35%).

Les analystes attendaient AB InBev au tournant : le principal brasseur mondial pouvait-il encore dégager de la croissance interne ? Pouvait-il digérer sans aigreur d'estomac ses grandes acquisitions (surtout celle du brasseur sud-africain SAB Miller, absorbé en 2016 et valorisé à 103 milliards de dollars) ?

AB InBev a constaté que, jeudi matin, les partenaires sociaux ont empêché à des collaborateurs de se mettre au travail et regrette qu'ils n'aient pas tenu compte des accords sectoriels relatifs aux préavis de grève, indique AB InBev dans un communiqué.

Des travailleurs d'AB InBev bloquent plusieurs dépôts du géant brassicole dans le pays depuis jeudi matin. Ils protestent ainsi contre l'échec mercredi soir des négociations relatives à l'établissement d'une convention collective de travail dans ses entrepôts. "Nous n'avons pas pu nous mettre d'accord sur le volet financier", explique Kris Croonenborghs du syndicat socialiste.