Tout sur AB InBev

Le Belge David De Schutter dirige depuis le début du mois le centre de recherche mondial du groupe brassicole AB InBev. Le "Global Innovation & Technology Center" (GITEC), dont le siège est à Louvain, est notamment responsable du développement de nouvelles bières, a annoncé mercredi le groupe.

Le géant brassicole AB InBev a communiqué lundi avoir décidé de purement et simplement annuler le loyer que lui doivent ses exploitants cafetiers pour le mois d'avril, après avoir précédemment reporté ce loyer. Un report de loyer sera accordé pour le mois de mai.

AB InBev a livré la semaine dernière des résultats en demi-teinte, avec d'un côté un bénéfice normalisé sur 2019 de près de 8,1 milliards de dollars, contre 6,2 milliards en 2018. Mais avec aussi une baisse de régime particulière au dernier trimestre de l'année, où le groupe a vu son excédent brut d'exploitation (Ebitda) reculer de 5,5%. La sanction boursière a été immédiate : en une semaine, l'action a chuté de 17%.

Après l'effondrement de la veille, les marchés tentaient un rebond vendredi matin en Europe. L'indice BEL 20, qui avait perdu 35,6 pc depuis le 17 février dernier, rebondissait de 3,4 pc peu après l'ouverture et après la cotation retardée de AB InBev et ING qui rebondissaient de 9 et 6,7 pc.

Après des mois de tensions sociales, qui ont donné lieu à des mouvements de grève et même aux blocages des sites de Louvain, Jupille et Hoegaarden début décembre, les syndicats et la direction d'AB InBev sont finalement parvenus à un accord sur une convention collective de travail, a-t-on appris mardi soir.

Une trentaine de militants syndicaux bloquaient lundi après-midi l'accès à la brasserie AB InBev située à Louvain. Dès 16h30, les camions ne pouvaient plus quitter le site ni y entrer. L'activité au sein de la brasserie n'était pas interrompue contrairement à la précédente grève de 24 heures menée le 20 novembre dernier.

Dès le printemps prochain, un poids lourd électrique livrera aux cafés les bières du groupe AB InBev. Le géant brassicole a présenté jeudi à Louvain le premier camion électrique de 26 tonnes à circuler en milieu urbain pour le secteur de la distribution.

La grève de 24 heures qui a débuté mercredi à 06h00 dans certaines brasseries (Louvain, Jupille, Hoegaarden et Leeuw-Saint-Pierre) et dépôts belges du brasseur AB InBev a pris fin jeudi. Le personnel s'est remis au travail, a indiqué le secrétaire CSC Kris Vanautgaerden.

Une grève de 24 heures a débuté mercredi dès 6h00 dans certaines brasseries (Louvain, Jupille, Hoegaarden et Leeuw-Saint-Pierre) et dépôts belges du brasseur AB InBev. Le mouvement est mené en front commun syndical. Les organisations de travailleurs demandent des garanties pour le travail du personnel et un calcul correct des salaires. Tant les ouvriers que les employés et les cadres prennent part à l'action.

La brasserie Bosteels a présenté mardi à Bruxelles sa nouvelle bière, la Monte Cristo, 17 ans après la sortie de sa bière DeuS. A l'instar de cette dernière, la nouvelle venue est une bière de dégustation à 11,5% vol. alc., à l'encontre de la tendance actuelle des bières faiblement alcoolisées. Tendance que suit notamment la maison mère de Bosteels, AB InBev, qui souhaite consacrer 20% de ses volumes à des bières peu ou pas alcoolisées d'ici 2025.

AB InBev est coté depuis le 30 septembre dernier en Bourse de Hong Kong. C'est la société Budweiser Brewing Company Apac qui regroupe ses activités en Asie et dans la région du Pacifique. La Chine revêt une importance toute particulière aux yeux du groupe belgo-brésilien : il s'agit en effet du plus grand marché brassicole au monde.

AB InBev propose désormais dans les supermarchés de la Jupiler en cannette de 35,5 cl, outre les trois autres formats déjà présents (25, 33 et 50 cl). Le groupe brassicole évaluera la pertinence de conserver de manière permanente ce contenant dans sa gamme.