Tout sur AB InBev

Une trentaine de militants syndicaux bloquaient lundi après-midi l'accès à la brasserie AB InBev située à Louvain. Dès 16h30, les camions ne pouvaient plus quitter le site ni y entrer. L'activité au sein de la brasserie n'était pas interrompue contrairement à la précédente grève de 24 heures menée le 20 novembre dernier.

Dès le printemps prochain, un poids lourd électrique livrera aux cafés les bières du groupe AB InBev. Le géant brassicole a présenté jeudi à Louvain le premier camion électrique de 26 tonnes à circuler en milieu urbain pour le secteur de la distribution.

La grève de 24 heures qui a débuté mercredi à 06h00 dans certaines brasseries (Louvain, Jupille, Hoegaarden et Leeuw-Saint-Pierre) et dépôts belges du brasseur AB InBev a pris fin jeudi. Le personnel s'est remis au travail, a indiqué le secrétaire CSC Kris Vanautgaerden.

Une grève de 24 heures a débuté mercredi dès 6h00 dans certaines brasseries (Louvain, Jupille, Hoegaarden et Leeuw-Saint-Pierre) et dépôts belges du brasseur AB InBev. Le mouvement est mené en front commun syndical. Les organisations de travailleurs demandent des garanties pour le travail du personnel et un calcul correct des salaires. Tant les ouvriers que les employés et les cadres prennent part à l'action.

La brasserie Bosteels a présenté mardi à Bruxelles sa nouvelle bière, la Monte Cristo, 17 ans après la sortie de sa bière DeuS. A l'instar de cette dernière, la nouvelle venue est une bière de dégustation à 11,5% vol. alc., à l'encontre de la tendance actuelle des bières faiblement alcoolisées. Tendance que suit notamment la maison mère de Bosteels, AB InBev, qui souhaite consacrer 20% de ses volumes à des bières peu ou pas alcoolisées d'ici 2025.

AB InBev est coté depuis le 30 septembre dernier en Bourse de Hong Kong. C'est la société Budweiser Brewing Company Apac qui regroupe ses activités en Asie et dans la région du Pacifique. La Chine revêt une importance toute particulière aux yeux du groupe belgo-brésilien : il s'agit en effet du plus grand marché brassicole au monde.

AB InBev propose désormais dans les supermarchés de la Jupiler en cannette de 35,5 cl, outre les trois autres formats déjà présents (25, 33 et 50 cl). Le groupe brassicole évaluera la pertinence de conserver de manière permanente ce contenant dans sa gamme.

La capitale indienne New Delhi a décidé d'interdire en son sein la vente de produits AB InBev pour trois ans. Le brasseur belge aurait contourné les taxes locales, indique mardi l'agence Reuters.

La baisse du dividende du géant brassicole AB InBev prive l'État belge de recettes fiscales provenant du précompte mobilier, écrivent mercredi L'Echo et De Tijd. Le "manque à gagner" du Trésor se chiffre à pas moins de 350 millions d'euros.

AB InBev va céder Carlton & United Breweries, sa filiale australienne, au groupe brassicole japonais Asahi Group Holdings pour 16 milliards de dollars australiens, soit environ 11,3 milliards de dollars (10 milliards d'euros). Le groupe belgo-brésilien utilisera la quasi-totalité du produit de la cession de l'entreprise pour rembourser sa dette. Il continue par ailleurs à évaluer une entrée en Bourse potentielle de sa filiale asiatique Budweiser APAC, à l'exclusion de l'Australie, "à condition qu'elle puisse être finalisée à une valorisation adéquate".

La filiale Asie-Pacifique d'AB InBev, Budweiser Brewing Company APAC, fera son entrée à la Bourse de Hong Kong dans le courant du mois de juillet. L'introduction devrait permettre au premier brasseur mondial de lever jusqu'à 9,8 milliards de dollars. De l'argent qui sera investi pour se développer, au Japon notamment.

L'Inspection spéciale des impôts (ISI) a soumis au tribunal de première instance de Bruxelles un accord fiscal (ruling) que le brasseur belgo-brésilien AB InBev avait conclu en Belgique en 2012 et qui lui a permis de ne payer que 11,2 millions d'euros d'impôts sur un bénéfice total de 287 millions, rapportent mercredi De Tijd et L'Echo.

Test-Achats demande au groupe brassicole AB InBev d'indemniser les consommateurs belges "qui ont payé trop cher pour leur bière pendant plus de 7 ans". L'association de défense des consommateurs réagit à l'annonce de l'amende infligée lundi par la Commission européenne au géant brassicole pour abus de position dominante.

La Commission européenne a infligé lundi une amende de 200 millions d'euros à Anheuser-Busch InBev SA (AB InBev) pour violation des règles de concurrence de l'UE. La plus grande entreprise brassicole au monde a abusé de sa position dominante sur le marché belge en entravant les importations de sa bière Jupiler des Pays-Bas, où elle est moins coûteuse, vers la Belgique, a estimé l'exécutif de l'UE.

AB InBev, le géant brassicole mondial, a vendu 133 millions d'hectolitres de bière durant le premier trimestre 2019, soit 1,3% de plus par rapport à la même période l'an dernier, indique mardi le brasseur. Le volume de ses propres breuvages a progressé de 1%. Le brasseur a vendu davantage en Amérique du sud et en Afrique/Moyen-Orient.