"Dans l'article, on laisse penser que les commerçants voudraient intentionnellement arnaquer leurs clients et n'afficheraient dès lors pas correctement les prix", réagit-on chez Comeos. "Mais ce n'est pas intentionnel, il s'agit d'erreurs humaines." Selon le porte-parole de Comeos, deux raisons expliquent les erreurs dans l'affichage des prix. "La concurrence entre les magasins est grande. C'est pourquoi ils adaptent toujours plus souvent et rapidement leurs prix, ce qui peut engendrer l'une ou l'autre petite erreur." En outre, il arrive que des clients remettent des produits à un mauvais endroit du magasin. Or, le SPF Economie comptabilise ces produits dans les erreurs d'affichage, souligne encore Comeos. Selon la fédération du commerce, des erreurs de prix interviennent également en faveur du client. "Pour les grandes surfaces, la marge d'erreur est d'1,7%. Dans la moitié des cas, le client paie moins à la caisse que ce qui se trouve sur le ticket." Comeos souligne enfin que le nombre d'erreurs d'affichage de prix est en baisse. "Les commerçants font de leur mieux, mais de petits accidents se produisent de temps à autre", conclut la fédération. (MUA)

"Dans l'article, on laisse penser que les commerçants voudraient intentionnellement arnaquer leurs clients et n'afficheraient dès lors pas correctement les prix", réagit-on chez Comeos. "Mais ce n'est pas intentionnel, il s'agit d'erreurs humaines." Selon le porte-parole de Comeos, deux raisons expliquent les erreurs dans l'affichage des prix. "La concurrence entre les magasins est grande. C'est pourquoi ils adaptent toujours plus souvent et rapidement leurs prix, ce qui peut engendrer l'une ou l'autre petite erreur." En outre, il arrive que des clients remettent des produits à un mauvais endroit du magasin. Or, le SPF Economie comptabilise ces produits dans les erreurs d'affichage, souligne encore Comeos. Selon la fédération du commerce, des erreurs de prix interviennent également en faveur du client. "Pour les grandes surfaces, la marge d'erreur est d'1,7%. Dans la moitié des cas, le client paie moins à la caisse que ce qui se trouve sur le ticket." Comeos souligne enfin que le nombre d'erreurs d'affichage de prix est en baisse. "Les commerçants font de leur mieux, mais de petits accidents se produisent de temps à autre", conclut la fédération. (MUA)