Minotti est la quintessence du design italien. Si l'on demande à divers esthètes du monde entier quels sont les designs qu'ils associent spontanément au label Made in Italy, il ne fait aucun doute que Minotti en fera partie. La marque est connue de l'Asie aux Etats-Unis, exportant vers 70 pays et possédant une trentaine de boutiques en propre. Plus fort encore: un magasin pilote entier de copies a ouvert ses portes il y a peu en Chine. Tout y est faux, des sièges au logo figurant sur la façade. Si l'entreprise familiale italienne en a été quelque peu effrayée, elle considère à présent que ces faussaires ne sont jamais qu'un accident de parcours. Et qu'il s'agit d'une sorte d'hommage, le label Made in China ayant une connotation très différente du Made in Italy. Si cela ne sonnait aussi mal, ce dernier pourrait être remplacé par Made in Brianza ou Made in Meda. Soit les deux régions du Nord de l'Italie où sont établis, non loin les uns des autres, la plupart des fabricants d'objets de luxe design du pays - et, par extension, du monde. Dans celle de Monza, les gestionnaires de ces entreprises encore essentiellement familiales se connaissent tous.

Mais comment expliquer que, malgré la concurrence entre eux, Minotti, Cassina, Flexform, Poliform, B & B Italia, Molteni, Zanotto et MDF Italia aient tous leur siège mondial dans un rayon de 50 kilomètres? Roberto Minotti, CEO et 2e génération de l'entreprise familiale: " Peu de gens savent qu'il y a une raison historique à ce savoir-faire régional spécifique. Au 18e siècle, l'archiduchesse Marie-Thérèse d'Autriche a chargé un architecte de lui construire une résidence secondaire dans les environs de Monza. En vue d'en produire le mobilier, une tradition d'ébénisterie s'est peu à peu édifiée dans la région. Dans les années 1950, une alchimie particulière a lié les architectes et les designers de l'Université polytechnique de Milan. Se sont alors créées, à partir des ateliers locaux d'ébénisterie, plusieurs entreprises familiales qui se sont spécialisées dans la production de meubles design ".

ARTISANAT HIGH-TECH

Chez Minotti, la production est simple à expliquer. Ses canapés de luxe ont pour base un cadre de bois ou de polyuréthane - non faits maison. Comme nombre de marques de design de la région, Minotti les importe en préfabriqué. Le label " de luxe " lui vient donc avant tout de la garniture et de l'habillage de ces cadres dans les matériaux les plus nobles. A cet effet, Minotti recourt à un parc de machines high-tech de coupe au laser et à des bibliothèques automatiques de tissus. Une partie de la finition se fait actuellement encore à la main. Des piqueuses transforment les pièces de tissu découpées en housses pour sièges ou pour coussins. Le contrôle de qualité - épisode essentiel du processus de fabrication - se fait toujours en grande partie manuellement.

" Tous les visiteurs de nos installations à Meda sont surpris de voir l'importance des interventions manuelles dans nos ateliers. Cela correspond à notre manière de traduire le concept Made in Italy. La combinaison intime entre technologie et tradition est ce qui nous importe le plus. Bien sûr, nous utilisons des machines de coupe très sophistiquées, susceptibles de couper à la forme les tissus et le cuir, mais nous avons aussi besoin des artisans pour coudre ces matériaux. Ce sont également des artisans qui couvrent de nos tissus 80 à 90 sièges par semaine. Pour Minotti, il est donc?impensable de délocaliser les installations de production ailleurs qu'en Italie. La plus-value vient de la maîtrise locale du métier et des artisans qualifiés. "

La combinaison intime entre technologie et tradition est l'essence même de Minotti.

Ce savoir-faire ne se limite pas à reproduire les rites des métiers traditionnels. Bien qu'il ne s'agisse pas d'une entreprise design d'avant-garde contrainte de se distinguer chaque année par une nouveauté ostentatoire, Minotti ne cesse d'innover. " Le plus fréquemment sur le plan des matériaux. Nous avons développé ainsi des pieds et des cadres en aluminium moulé en coquille. Et, chaque année, nous lançons une nouvelle collection de tissus produits par des fournisseurs du plus haut niveau. Notre collection 2016 compte une cool wool très sophistiquée. Il s'agit d'une laine d'été qui s'utilise beaucoup pour les costumes masculins. Pour la rendre fonctionnelle comme garniture de sièges, nous avons doublé le tissu par l'arrière, d'une membrane respirante, ce qui le rend élastique et approprié à recouvrir un canapé. "

La cool wool est un bel exemple de cet esprit d'innovation. " Mais la plupart des nouveautés se remarquent à peine. Il s'agit d'améliorations en termes de qualité, de confort d'assise, d'élégance... Un exemple? Les dessous des canapés en cuir, où sont prévues des perforations qui permettent d'assurer leur indispensable aération. " Une qualité invisible, donc, made in Italy.

LE BON GOÛT DES BELGES

Made in Italy : le travail manuel toujours à l'honneur. © Federico Cedrone

Cette étiquette Made in Italy est, hélas, souvent utilisée à tort et à travers dans le monde. Elle m'en représente pas moins toujours un signe de qualité, même si son contenu a quelque peu perdu de sa substance. Que signifie-t-elle encore pour les produits Minotti? " Son concept et sa perception se sont fondamentalement modifiés, ces dernières années surtout. De plus en plus de gens voyagent fréquemment, découvrant l'Italie d'une façon directe ou indirecte. Par le biais de sa culture, de sa gastronomie, de son art, de ses paysages, de sa nature et, bien sûr, de son design. Nous observons que l'Italie ne cesse de gagner en respect. En tant que pays mais aussi comme fabricant de produits de qualité. Ce dont nous sommes fiers. "

Nous constatons que l'Italie gagne en respect. En tant que pays mais aussi comme fabricant de produits de qualité.

Mais fort heureusement, pour Minotti, le succès dépasse les frontières. Les marques de luxe réalisent aujourd'hui 90 % de leur chiffre d'affaires à l'étranger: une moitié en Europe, un quart en Amérique du Nord et du Sud, et un quart en Asie. " Notre croissance est partout homogène, preuve que notre style de vie et nos collections sont appréciés et adoptés dans le monde entier. Bien qu'elle soit un petit pays, la Belgique a toujours représenté un marché clé pour nous. Les Belges ont bon goût. Ils ont une estime naturelle pour le design et la qualité, en plus d'une excellente notion d'équilibre entre classique, moderne et contemporain. Exactement ce qui nous permet de faire la différence. "

Bien que 92 % du chiffre d'affaires soient réalisés avec des clients résidentiels, le marché dit de l'hospitalité gagne en importance. Minotti meuble donc aussi foires haut de gamme, restaurants, bureaux de CEO, suites d'hôtels et yachts. Dans ces marchés contractuels, des collections telles que Creed, Aston et Leslie fonctionnent extrêmement bien. " Nous sommes fiers d'avoir été choisis comme fournisseurs pour les appartements meublés de la Philharmonie de l'Elbe à Hambourg, l'immeuble des architectes Herzog & de Meuron et le Foyer du Musée d'Art de Lucerne. Entre autres. "

DÉCIDER SANS ACTIONNAIRES

Si toutes les entreprises de design de la région ont débuté comme sociétés familiales, certaines ont été reprises depuis. C'est le cas de Cassina, de Giorgetti et de B & B Italia. En revanche, Minotti se trouve toujours entre les mains de la famille, ce dont on n'est pas peu fier à la via Indipendenza à Meda. " Mon père a débuté en 1948 - au départ, il s'agissait d'un petit atelier qui s'est rapidement développé en une entreprise à part entière. Lorsqu'il est mort en 1991, mon frère Renato et moi avons décidé de poursuivre les activités, en leur redonnant un élan international. Nous sommes à présent actifs dans 70 pays et possédons 30 show-rooms mondiaux. Une entreprise familiale présente un avantage considérable: les décisions ne sont pas soumises à des actionnaires, et les stratégies peuvent être réorientées rapidement et avec un maximum de souplesse. Chaque membre de la famille joue un rôle dans l'entreprise mais toutes les décisions sont prises en commun. Mon frère Renato et moi-même sommes co-CEO et travaillons en étroite collaboration. Les fils de Renato - des jumeaux - collaborent eux aussi depuis longtemps - Alessandro comme Export Sales Manager et Alessio au département Research & Development. Ma fille travaille comme architecte au studio de design et développe les présentations pour les Salons et les show-rooms. "

Chez Minotti, il n'a donc jamais été question de conflit des générations ou du proverbial parricide. Ici, les enfants n'abordent pas les affaires différemment de leurs pères. Les 2e et 3e générations ne s'achoppent pas. " Nous ne constatons pas de réelles différences. Nous travaillons main dans la main et échangeons des idées en permanence. Il arrive souvent qu'elles soient divergentes, mais les décisions finales sont prises de concert et vont toujours dans le sens de l'intérêt de l'entreprise, jamais dans celui de l'intérêt personnel. "

www.minotti.com

TEXTE THIJS DEMEULEMEESTER