Dans le monde du whisky, le blended whisky est encore trop souvent stigmatisé selon l'idée qu'il n'est pas bon et que seul le single malt est appréciable. C'est dommage, car il existe des single malts médiocres et d'excellentes versions blended. Et inversement. Il s'agit à vrai dire de deux catégories distinctes qu'il convient d'évaluer telles quelles, sans les comparer.

Le marrying process : le mélange est mis à mûrir durant quelques années encore.

Un bon assemblage exige beaucoup de professionnalisme. Il faut un nez, une langue et une mémoire hors du commun pour pouvoir marier entre eux une quarantaine de single malts et de single grains et en faire un produit final équilibré. Un master blender est un superhéros olfactif, le marrying process faisant partie intégrante de la production qualitative d'assemblages. Au contraire d'autres producteurs qui embouteillent immédiatement après avoir confectionné l'assemblage, Dewar's laisse encore mûrir le mélange durant plusieurs années. Les différents éléments ont ainsi l'occasion de se mélanger intimement pour donner naissance à un ensemble unique et équilibré.

C'est ce marrying process en particulier qui a valu à Dewar's de nombreuses médailles et sa nomination de fournisseur officiel de la Reine Elisabeth II d'Angleterre, dont il est de notoriété publique qu'elle ne déteste pas les produits locaux écossais. Qui, d'ailleurs, pourrait lui donner tort ?

Jamie McDonald, Brand Ambassador de Dewar's.

La première image qu'évoque un verre de Dewar's White Label est celle du miel. Ce breuvage en a la couleur, le parfum et le goût - additionné d'épices, de céréales et, en prime, d'une petite note indescriptible qui met les papilles en alerte - serait-ce le petit diable de Craigellachie ? Du reste, ce sont probablement ces notes douces de miel qui ont rendu ce mélange tellement populaire aux Etats-Unis : le Dewar's White Label y est le blended scotch whisky le plus vendu. En sera-t-il de même en Belgique ?

Ces notes de miel doucement équilibrées rendent particulièrement harmonieux l'alliance avec un ginger ale rafraîchissant. De préférence un ginger ayant un peu de punch, tel le Fever-Tree Ginger Ale. La recette ? Verser 5 cl de Dewar's White Label et 10 cl de Fever-Tree Ginger Ale dans un verre empli aux Ÿglaçons, remuer et ajouter éventuellement une larme de jus de citron vert pour un surcroît de fraîcheur.

Dans le monde du whisky, le blended whisky est encore trop souvent stigmatisé selon l'idée qu'il n'est pas bon et que seul le single malt est appréciable. C'est dommage, car il existe des single malts médiocres et d'excellentes versions blended. Et inversement. Il s'agit à vrai dire de deux catégories distinctes qu'il convient d'évaluer telles quelles, sans les comparer.Un bon assemblage exige beaucoup de professionnalisme. Il faut un nez, une langue et une mémoire hors du commun pour pouvoir marier entre eux une quarantaine de single malts et de single grains et en faire un produit final équilibré. Un master blender est un superhéros olfactif, le marrying process faisant partie intégrante de la production qualitative d'assemblages. Au contraire d'autres producteurs qui embouteillent immédiatement après avoir confectionné l'assemblage, Dewar's laisse encore mûrir le mélange durant plusieurs années. Les différents éléments ont ainsi l'occasion de se mélanger intimement pour donner naissance à un ensemble unique et équilibré.C'est ce marrying process en particulier qui a valu à Dewar's de nombreuses médailles et sa nomination de fournisseur officiel de la Reine Elisabeth II d'Angleterre, dont il est de notoriété publique qu'elle ne déteste pas les produits locaux écossais. Qui, d'ailleurs, pourrait lui donner tort ? La première image qu'évoque un verre de Dewar's White Label est celle du miel. Ce breuvage en a la couleur, le parfum et le goût - additionné d'épices, de céréales et, en prime, d'une petite note indescriptible qui met les papilles en alerte - serait-ce le petit diable de Craigellachie ? Du reste, ce sont probablement ces notes douces de miel qui ont rendu ce mélange tellement populaire aux Etats-Unis : le Dewar's White Label y est le blended scotch whisky le plus vendu. En sera-t-il de même en Belgique ?Ces notes de miel doucement équilibrées rendent particulièrement harmonieux l'alliance avec un ginger ale rafraîchissant. De préférence un ginger ayant un peu de punch, tel le Fever-Tree Ginger Ale. La recette ? Verser 5 cl de Dewar's White Label et 10 cl de Fever-Tree Ginger Ale dans un verre empli aux Ÿglaçons, remuer et ajouter éventuellement une larme de jus de citron vert pour un surcroît de fraîcheur.