"Excuse me sir, this place will be featured in a very important magazine." Dans l'impressionnant bar de toit du Trafalgar Hotel, le passé relations publiques de Stéphanie Storey refait surface lorsqu'il s'agit d'y prendre place.
...

"Excuse me sir, this place will be featured in a very important magazine." Dans l'impressionnant bar de toit du Trafalgar Hotel, le passé relations publiques de Stéphanie Storey refait surface lorsqu'il s'agit d'y prendre place. Durant plusieurs années, Stéphanie Storey a travaillé comme responsable RP pour nombre de marques dans le secteur lifestyle - mobilier outdoor, restaurants, parfums... Un parcours de vie idéal pour une communicatrice enthousiaste comme elle, mais lorsque l'un de ses meilleurs amis est tombé amoureux d'une Londonienne et l'a suivie dans la capitale britannique, elle s'est remise en question. "Chaque fois que j'allais leur rendre visite à Londres, j'étais envahie par ce même sentiment de ne pas vouloir quitter cette ville. Mon ami m'a suggéré en riant de rester." Et l'idée a fait son chemin. "Un jour, j'ai osé franchir le pas et j'ai postulé pour un emploi dans le marketing à Londres. Sans vraiment penser que je serais engagée." Mais cela a été le cas. Fin 2015, Stéphanie Storey a donc déménagé dans la capitale britannique. Et cinq jours plus tard, elle y a rencontré l'homme de sa vie, Antony Storey. Depuis, ils se sont mariés et habitent avec leur chien Bucky dans un appartement à Greenwich. Après quelques pérégrinations dans le secteur du marketing et de l'immobilier, Stéphanie Storey a rejoint il y a peu Berkeley, le plus grand agent immobilier de luxe de Londres. "Je m'occupe du marketing pour les projets dans le centre-ville. Un appartement situé à côté de l'abbaye de Westminster vient d'être achevé et a été mis en vente à environ 40 millions d'euros. Un projet magnifique dans un bâtiment historique classé. C'est ce qui m'attire tant à Londres, cette façon dont le passé et le futur se rejoignent. Il y a ici beaucoup d'innovation dans de nombreux domaines, mais l'Histoire n'en continue pas moins de jouer un rôle très important." Son amour pour l'Histoire a également joué un rôle dans le choix qu'elle a fait de s'installer à Greenwich. "Ce fut le coup de foudre pour ce quartier. Bien que l'on ne soit pas très éloigné du centre de Londres, il y a de l'espace ici pour bien respirer. Greenwich Park est, selon moi, le plus beau parc de Londres. Il sera réaménagé en grande partie, d'ici peu. Pratiquement tous les chemins pavés feront place à des sentiers naturels." En haut de la colline du parc de Greenwich se trouve l'observatoire de Greenwich, où passe le célèbre méridien de longitude 0. Bien que cela ne soit pas exactement là où le touriste le pense. Tout le monde s'applique à prendre des selfies devant la ligne dorée fixée au sol mais, à l'époque, celle-ci l'a été sans tenir compte de l'arrondi de la Terre, et le méridien dit "origine" se situe donc en réalité quelque 102 mètres plus à l'est. "La ligne de métro Jubilee relie directement le centre à Greenwich. Mais j'aime aussi emprunter le bateau pour me rendre au travail. Cela prend un peu plus de temps mais n'est-ce pas merveilleux de rejoindre son bureau de cette façon?" "Greenwich fait un peu figure de village dans la ville. Et les habitants veillent à ce que cela demeure ainsi. On y est un peu allergique aux trop grandes chaînes de distribution et d'horeca. Lorsqu'un grand bâtiment historique s'est libéré il y a peu, tout le monde était inquiet, redoutant qu'une grande chaîne d'alimentation ne vienne s'y installer. Jusqu'à ce que l'on sache quel label y prendrait place: Gail's Bakery, la meilleure boulangerie de Londres, selon moi. Trouver du bon pain ici n'est pas aussi évident qu'en Belgique, et cette enseigne propose un excellent pain au levain. Bien que je m'y rende surtout pour ses délicieux dark chocolate and cherry drop scones." Sur le chemin qui mène au Greenwich Park, se trouve une impressionnante colonnade - "La série Bridgerton a été tournée ici!" - d'où Stéphanie Storey indique la direction de The Queen's House. "Ce musée est un trésor caché. Peu le connaissent mais l'accès y est gratuit. Le bâtiment et la collection sont magnifiques." Tout comme l'histoire qui le sous-tend, du reste. "Au début du 17e siècle, Anne de Danemark tua par accident le chien de son époux, le roi Jacques 1er Stuart, durant une partie de chasse. Le roi le prit mal et réprimanda son épouse en public. Pour se faire pardonner sa conduite, il aurait enjoint l'architecte Inigo Jones à achever promptement la superbe construction. Ce musée serait en fait une excuse incarnée." Bien que Greenwich ne manque ni de bars ni de restaurants, le couple Storey aime se rendre à Londres après le travail et le week-end, pour prendre part notamment à quelques traditions locales typiques. "Le Bottomless Prosecco Brunch est très populaire à Londres. Je connaissais le concept avant d'y habiter mais cela a très vite compté parmi mes activités favorites. L'appellation parle d'elle-même. Il s'agit d'un brunch avec prosecco à volonté et ce, durant deux heures. Dans la plupart des endroits, la nourriture n'est pas vraiment géniale et le public y prend part surtout pour le prosecco. Mais il en va autrement au New Street Grill : tout y est excellent." Selon Stéphanie Storey, le meilleur restaurant italien est le Circolo Popolare, non loin de Covent Garden. "Après plusieurs essais de réservation infructueux, nous avons décidé, un vendredi, après le travail, de simplement y prendre place pour dîner. Nous y étions dès 17 heures (rires). Mais cela en valait la peine. Je me suis souvent rendue en Italie, en voyage privé ou en tant que manager RP pour les distributeurs de jambon de Parme. J'y ai mangé dans les trattorias les plus traditionnelles et c'est exactement ce que j'ai retrouvé au Circolo Popolare. Des saveurs authentiques et les pâtes les plus veloutées qui soient. Simple mais parfaitement exécuté. On en oublierait presque que l'on se trouve en Angleterre... Et dire que je suis censée faire la promotion de la Grande-Bretagne!"